Selon une étude scientifique, péter pendant l’amour augmenterait considérablement les chances de concevoir un garçon

De nombreux couples, lorsqu’ils planifient une grossesse, recherchent désespérément les méthodes permettant d’augmenter leurs chances de concevoir un garçon. Un nombre incroyable de légendes urbaines circule d’ailleurs à ce sujet et on peut trouver sur internet des manières totalement farfelues permettant, sans aucune garantie, de choisir le sexe de bébé.

Heureusement, les avancées spectaculaires de la recherche médicale appliquée à la reproduction permettent aujourd’hui de proposer une méthode quasi infaillible pour déterminer le sexe du fœtus. D’après une étude scientifique réalisée par le CRPSA – Centre de Recherche pour la Procréation Scientifique Assisté – situé à Martigny (Suisse – Valais), des chercheurs ont déterminé que les flatulences masculines éjectées pendant l’acte charnel auraient une influence considérable sur la détermination du sexe du futur enfant.

En effet, il a été scientifiquement prouvé que les composés aromatiques masculins composés de chaînes carbonées saturées complexes permettaient de stimuler le phénomène d’ovogenèse à l’origine de la division cellulaire haploïde de la méiose au cours de l’ovogenèse impliquant la sélection génétique du spermatozoïde métaphase. En langage commun, larguer une perle pendant l’amour augmenterait considérablement les chances de concevoir un garçon.

Les scientifiques tiennent cependant à souligner que cette méthode s’applique uniquement aux flatulences lâchées par les hommes car il est également scientifiquement prouvé que lorsque c’est Madame qui se charge de cette mission, l’homme s’enfuit aussitôt et il n’y a statiquement plus aucune chance de concevoir un garçon, ni même une fille d’ailleurs.

 

Essayez plutôt

Ramadan : un astronaute musulman épuisé par les 16 levers et couchers de soleil journaliers à bord de la Station spatiale internationale

C’est actuellement la période du ramadan pendant laquelle les mulsulmans doivent jeûner du lever au …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *