Le sperme : première cause de diabète chez les femmes

Des scientifiques de l’université de Saint-Claude (Jura) viennent de publier une étude mettant en cause la concentration en sucre du liquide séminal dans l’apparition du diabète chez les femmes.

Le sperme humain est un liquide biologique sécrété par les organes sexuels mâles. Il est constitué majoritairement d’un liquide séminal suivi d’éléments cellulaires comme les spermatozoïdes cellules de la lignée germinale, des macrophages polynucléaires, des hormones de croissance, des cellules souche, des nutriments, des oligoéléments et des cellules épithéliales.

Le sperme contient de nombreux éléments fécondants nourriciers pour le spermatozoïde : vitamines C et B12, sels minéraux comme le calcium, le magnésium, le phosphore, le potassium et le zinc ainsi que des sucres lents et rapides (glucose, fructose, saccharose et sorbitol).

Et c’est justement la densité de ces sucres complexes qui serait à l’origine d’un important problème de santé publique mis en lumière par des scientifiques de l’université de Saint-Claude (Jura).

D’après une étude réalisée auprès d’un échantillon de plus de 15 000 patientes réparties sur tout le territoire national, il s’avère que le sperme serait la première cause de diabète chez les femmes. En cause, la concentration trop élevée de sucres complexes contenus dans le liquide séminal.

« Les spermatozoïdes n’ont aucune incidence sur le taux de diabète des femmes, ils ne contiennent que le patrimoine génétique de l’espèce humaine » précise Jean Poirot, le responsable du laboratoire de recherche. Et de rajouter « C’est le liquide séminal nourricier qui contient trop de sucres ».

Il s’avère que le régime alimentaire de la gente masculine a été modifié de façon spectaculaire au cours des dernières décennies. Le sucre, trop abondant dans l’alimentation des mâles, se retrouve alors tout naturellement en excès dans le liquide séminal expulsé lors de l’éjaculation.

Face à ce préoccupant problème de santé publique trop longtemps ignoré, le ministère de la santé envisage prochainement la mise en place d’une campagne de sensibilisation.

« Pour ta santé, avale plutôt du thé », tel est le slogan choc qui devrait bientôt jaillir de nos espaces publicitaires.

 

Essayez plutôt

Sexualité : une femme vegan peut-elle avaler ?

A chaque époque sa question existentielle. Les années 80 ont été marquées par la sempiternelle …

6 Commentaires

  1. Steph Roi des Faucons

    T’as lu ça ? Ils disent que tu es en bonne santé ma chérie.

  2. Et oui, insuline rime avec pine…

  3. Hé ben, je sais donc maintenant pourquoi ma moitié est devenue si grosse !

    Je l’avais déjà passée au Coca Zéro et je commençait à accuser les tonnes de frites ou de pizza industrielles qu’elle s’engoinffre quotidiennement, alors que ce n’est que le fruit de nos amours.

    Je m’endormirais moins bête ce soir et elle plus sucrée …

  4. Sont forts ces scientifiques ! j’ai raté ma vie ! j’aurais du faire chercheur !
    tant pis, je continue à vous lire quand même !
    encore merci pour tout ! ^^

  5. Ah bon ? Je l’ai choppé où mon diabète selon vous ? Sur un clito ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *