La NASA envoie par erreur des films pornographiques en direction d’une exoplanète habitée

This English translation of this article is available by clicking on this link : NASA mistakenly sends YouPorn pornographic videos towards an inhabited exoplanet

« J’ai pas fait exprès ». Voici en substance ce qu’a déclaré Ludovic, le jeune stagiaire français travaillant dans le département de recherche des civilisations extraterrestres de la NASA, la prestigieuse agence aérospatiale américaine.

Car pour une bourde, c’est une sacrée bourde dont est responsable cet adepte des sites internet peu recommandables et en tout état de cause totalement étrangers à la morale judéo-chrétienne de nos amis américains.

« Une bourde sidérale » comme précise – dépité et passablement énervé – Steeve Boobs, le directeur de recherche en charge des civilisations extraterrestres à la NASA.

« Cela fait plus de 70 ans que les télescopes de la terre entière scrutent jour et nuit l’infinité stellaire pour détecter des signes d’une activité extraterrestre intelligente. Et  le jour où nous découvrons enfin les manifestations d’une espèce évoluée sur une exoplanète, cet abruti de bouffeur de grenouilles leur envoie comme message de bienvenue des vidéos de notre race humaine se grimpant dessus et s’enfilant les uns dans les autres ».

C’est effectivement une bien mauvaise manipulation qui est à l’origine de cette fâcheuse méprise aux conséquences cosmologiques pouvant s’avérer cataclysmiques.

Le jeune adulte était chargé à l’origine de nettoyer et astiquer les ordinateurs du Centre de communication et de recherche. Pour des raisons que la morale réprouve, celui-ci s’est malicieusement introduit dans le réseau intranet de la NASA afin d’aller visiter le site pornographique YouPorn.

youporn

Droitier et maniant de ce fait  fort maladroitement la souris de sa main gauche sur l’ordinateur central connecté au puissant émetteur du radiotélescope pointé vers l’exoplanète habitée, celui-ci a malencontreusement déchargé l’intégralité des vidéos du site en direction de l’exoplanète XD-6459-FORG.

Vu le taux de transfert vertigineux du réseau intranet de la NASA, il n’a fallu que quelques secondes pour expédier l’équivalent de 35 millions d’heures de vidéos pornographiques en direction de l’exoplanète habitée.

Contre toute attente, ce fait divers soulève outre-Atlantique le débat sur les binationaux.

En effet, le stagiaire, titulaire d’un bac pro chaudronnerie, possède la double nationalité Française et Américaine.

Le requalification de ses actes en terrorisme inter-cosmique lui vaudra sans doute la déchéance de sa nationalité américaine.

En espérant que le visionnage des vidéos engendre, chez nos amis extraterrestres, seulement des quolibets et des moqueries plutôt que des pulsions guerrières, la NASA a tenté de rectifier le tir en envoyant dans la foulée l’intégralité des vidéos de Walt Disney accompagnées d’un message d’excuse du plus haut représentant et dignitaire de la race humaine : le futur président Américain Donald Trump.

Crédit photo : Copie d’écran journal télévisé

Essayez plutôt

Terrible lapsus : au cours de son allocution télévisée, le Premier ministre appelle les professeurs « les enfeignants »

Au cours de son allocution télévisée concernant la mise en place du nouveau système de …

3 Commentaires

  1. Du coup on a trouvé un peuple dans l espace ??

  2. Les extra-terrestres vont voir un paquet de trous noirs.

  3. Bah, quand on a un boss qui s’appelle « Boobs », on peut s’attendre à un peu de tolérance de la part de sa direction…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.