La destruction totale de notre planète pourrait générer des milliers d’emplois

Selon une étude réalisée par la banque américaine Goldman Sachs, la destruction totale de notre écosystème serait une formidable opportunité pour créer des milliers d’emplois.

Les écosystèmes façonnent la vie sur Terre. Toutes les espèces animales ou végétales ont toujours vécu dans une parfaite symbiose qui a permis à la vie de s’équilibrer harmonieusement. Jusqu’à l’arrivée de l’espèce humaine. N’étant plus régulée par les prédateurs, l’Humanité a proliféré sans s’arrêter, détournant des ressources pour son développement, et détruisant tous les écosystèmes qui dépendaient de ces ressources.

Cependant, cette destruction méthodique de notre environnement n’a pas que des aspects négatifs. Elle permet aux grands groupes industriels de prospérer, aux indices boursiers de croître et surtout, elle génère des million d’empois à travers toute la planète.

Un constat validé par une étude diligentée par la banque américaine Goldman Sachs qui estime que la destruction massive de notre planète pourrait générer des milliers d’emplois.

« Une extinction massive des espèces, une pollution irrémédiable des sols, de l’air et de l’eau permettrait à de grands groupes d’engranger de fantastiques bénéfices » commente un riche actionnaire.

Et de rajouter : « L’eau étant empoisonnée, Coca Cola pourrait tripler les ventes de son soda. Les sols souillés permettraient à Monsanto de développer des pesticide pour tuer les cafards proliférant sur terre et Total pourrait continuer à extraire du pétrole pour produire des sacs plastiques dans lesquels les humains pourraient entasser les déchets qui jonchent nos sols »

Essayez plutôt

Cet homme creuse un trou dans l’océan et ce qu’il découvre va vraiment vous surprendre

John Wold est un ancien marine de l’US Air Force. Passionné de spéléologie et de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.