D'après un dessin de Na! Dessinateur

Radarou : la bande dessinée qui fait aimer les radars automatiques aux jeunes enfants de maternelle

La sécurité routière vient d’éditer 500 000 bandes dessinées destinées aux enfants de maternelle. Le personnage principal, un gentil radar nommé Radarou, aura pour mission de réhabiliter l’image des radars automatiques auprès des parents et des enfants.

Le résultat du sondage réalisé par la sécurité routière auprès d’automobilistes ne surprendra personne : les français n’aiment pas les radars automatiques.

Aussi, pour tenter de réhabiliter ce compagnon de route trop souvent dénigré par les parents et les enfants, la sécurité routière – en accord avec l’éducation nationale – a fait éditer une bande dessinée mettant en vedette un gentil radar surnommé Radarou. Distribué massivement auprès de toutes les maternelles du territoire, ce sympathique héros de bande dessinée aura pour mission de colporter – dès le plus jeune âge – une image joyeuse et sympathique de ce merveilleux dispositif de contrôle de la vitesse.

« Si dès l’enfance, nous réussissons à rendre les radars automatiques sympathiques auprès des enfants, nul doute que lorsqu’ils seront adultes, ces derniers auront un regard totalement différent, voire même de l’affection et de la sympathie, pour cet indispensable compagnon de route » déclare Jean-Michel Landrieu, le responsable communication de la sécurité routière.

Concernant le coût élevé de cette mesure, la sécurité routière tient à préciser que celle-ci n’impactera pas les comptes de l’état car ce sont les parents qui en paieront indirectement le montant avec le fruit des généreuses amendes distribuées par les radars automatiques qui égaient nos routes.

Crédit image : Inspiré librement d’un dessin de Na! Dessinateur

Essayez plutôt

Le palmarès des placements financiers pour tirer le meilleur parti des conflits armés.

A la veille d’une troisième guerre mondiale entre les USA et la Russie, les journalistes …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *