Une rustine géante pour boucher le trou de la couche d’ozone

Des scientifiques européens confectionnent actuellement une rustine géante de 500 km² qui sera envoyée prochainement dans la stratosphère pour tenter de boucher définitivement le trou de la couche d’ozone.

Selon une étude parue jeudi 30 juin dans la revue Science, le trou dans la couche d’ozone au-dessus de l’Antarctique continue à se résorber lentement, grâce à des mesures arrêtées par le protocole international de Montréal en 1987.

Cependant, l’évolution du phénomène reste encore trop lente aux yeux des scientifiques. Des millions de mètres cubes d’oxygène continuent de s’échapper quotidiennement dans l’espace par ce trou, tout comme le ferait l’air d’une chambre à air percée.

Des scientifiques européens ont donc décidé de confectionner puis d’envoyer dans la stratosphère, une rustine géante d’une surface de 500 km² afin de stopper définitivement l’hémorragie.
L’exploit en lui-même n’est pas une première, l’autrichien Felix Baumgartner avait réussi, dans le cadre du projet Red Bull Stratos, à envoyer un ballon en latex d’une taille de 180 m à une altitude de 39 376 m en  octobre 2012.

Selon les scientifiques, le plus compliqué sera de transporter mais surtout d’appliquer la colle à rustine à une altitude aussi élevée.

Essayez plutôt

Nouvelle action des femmes Esquimaux dans les piscines municipales pour demander l’autorisation du port de la combinaison en peau de phoque

Les femmes esquimaux ont justifié cet « acte de désobéissance civile » comme une protestation …

3 Commentaires

  1. et avec la colle a rustine il y aura un max de shootés sur le pole 🙂

  2. Pas besoin d’aller aussi loin pour boucher un trou..! Ici même en France il y a un max de trous à boucher à force de se faire En,:!$ ! ,il y a du boulot et pour longtemps !!

  3. Oui, c’est une idée. À -78C, pensez-vous que ce sera possible d’appliquer la colle ? Le Dr Peter L. Ward pense que c’est moins d’O3 pas plus de CO2. Il met en évidence le rôle des volcans et la réduction de la couche d’ozone pour expliquer le réchauffement. Je trouve l’idée intéressante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.