Rouen : Par souci de simplification, l’État publie la liste des produits chimiques qui n’étaient pas présents dans l’usine Lubrizol

La préfecture de Seine-Maritime a identifié 479 produits chimiques qui ont brûlé dans l’incendie de l’usine Lubrizol.

Toutes ces molécules chimiques sont répertoriées dans la classification internationale des molécules chimiques dangereuses établie par le physicien Mendeleïev-Khrouchtchev.

En sachant que ce classement répertorie au total 712 molécules, un simple calcul mental nous permet de savoir que seuls 233 produits dangereux n’étaient pas présents dans l’usine Lubrizol.

Aussi, par souci de simplification, l’État a publié la liste des produits chimiques qui ne se sont pas répandus sur Rouen et ses environs.

« Il est de notre devoir de rassurer les gens. Cette liste leur permettra immédiatement de savoir, par exemple, que du plutonium ne s’est pas répandu sur la ville de Rouen » a déclaré le préfet de Seine-Maritime.

Une sage décision qui permettra de calmer la grogne et la défiance des habitants.

Crédit photo : Copie écran YouTube

 

Essayez plutôt

Un membre du conseil Jedi quitte le temple pour manifester son désaccord contre la présence de Dark Vador masqué

Lors de la séance plénière du Conseil Jedi qui avait lieu sur Coruscant au sein …

Un commentaire

  1. Enfin une mesure allant dans le sens de l’hstoire et de la simplification administrative. Je plussois avec mon petit pouce.

    J’espère seulement qu’il n’y aura pas un râleur pour décrié cette mesure, comme d’habitude sur votre site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.