pesticide

Monsanto retire de la vente un pesticide suspecté de ne causer aucun cancer chez l’homme

Le géant américain de l’agroalimentaire Monsanto a décidé de suspendre dans l’urgence – et jusqu’à nouvel ordre – la commercialisation et la distribution de son célèbre pesticide CTM 546.

Cette décision, pourtant totalement étrangère à la politique commerciale de la Société, découle des conclusions du rapport d’une équipe de scientifiques suisse ayant mis en évidence la non-toxicité avérée de la molécule active du pesticide sur l’environnement.

Plus grave encore, le pesticide en question ne favorisait en aucun cas l’apparition et le développement de tumeurs cancéreuses chez l’homme, particularité qui a pourtant toujours contribué à faire la réputation du groupe Monsanto et à lui assurer une popularité inégalée chez tous les tenants de l’agriculture intensive.

A l’annonce de ce rapport pourtant contesté avec force par le groupe agroalimentaire, l’action Monsanto a dévissé de plus de 36% à l’ouverture des marchés financiers.

Certains groupes pharmaceutiques spécialisés dans  la recherche et la commercialisation de traitements anticancéreux ont d’ores et déjà annoncé la rupture de toute collaboration présente et future avec Monsanto.

Cette nouvelle arrive au plus mauvais moment, la société américaine allait annoncer dans les jours à venir la mise sur le marché d’un nouveau pesticide révolutionnaire à spectre large capable d’engendrer chez l’homme une multitude de nouveaux cancers pour lesquels il n’existe aucune chimiothérapie connue à ce jour capable d’en venir à bout.

Les dirigeants de la société ont convoqué sur le champ les sénateurs et les députés européens en charge de l’agriculture pour évoquer un projet de loi  permettant d’obtenir un dédommagement financier eu égard le préjudice subi.

On apprend, d’une source qui préfère rester anonyme, que cette réunion se tiendra prochainement sous la forme d’un repas de famille dans un restaurant parisien réputé.

Essayez plutôt

Un gendarme tient dans sa main l'objet du délit.

Ivre, il façonne des sexes sur les bonhommes de neige d’un jardin d’enfants et finit en garde à vue.

Un étudiant devra répondre des faits d’attentat à la pudeur et incitation à la débauche pour …

4 Commentaires

  1. C’est vraiment génial !!! D’autant plus que beaucoup de gens se laissent prendre, ne lisent pas avec assez d’attention, et interprètent les articles au 1er degré… Un énarque, très haut fonctionnaire dans la hiérarchie de l’Etat, s’y est laissé prendre !!!

  2. Et en plus , il nous faudrait DEDOMMAGER ces criminels cyniques privés, le cas échéant, des revenus de ce nouveau poison ??? Et si on leur servait un grand verre de leur sâleté en appéritif, lors du petit repas « familial » et parisien. Le cynisme de ces gens n’a pas de limites, notre patience, si.

  3. Effectivement,si les pesticides deviennent inoffensifs pour les êtres humains,j arrête d en acheter,surtout que j ai réussi à tuer 3 voisins avec la moitié d une bouteille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *