Mission lunaire indienne : un défaut sur le hublot à l’origine de la perte de la sonde

Bénéficiant d’un budget de seulement 35 000 euros, les scientifiques indiens avaient utilisé, par souci d’économie, la carcasse d’une machine à laver le linge pour construire la sonde lunaire.

« Un rêve brisé. » Voilà ce que les journaux indiens n’ont pas tardé à titrer sur leurs sites Web, après l’annonce du pire scénario auquel pouvait s’attendre l’Organisation de recherche spatiale indienne (ISRO).

D’après l’ISRO, l’écrasement de la sonde sur le sol lunaire serait dû à un défaut du hublot présent sur la face avant du module lunaire (voir photo).

Stratégie à bas coûts

Cet échec cuisant risque maintenant de jeter un doute sur la stratégie à bas coûts de l’Inde. Pour des questions économiques, les scientifiques avaient utilisé la carcasse d’une machine à laver le linge, ce qui explique sans doute le problème d’étanchéité du hublot avec le vide cosmique.

La mission a nécessité au total 9,78 milliards de roupies (35 000 euros) d’investissement, un montant colossal équivalent à 10 années de financement de recherche spatiale indienne.

« Ils ont fait de leur mieux »

Le gouvernement indien n’a pas pour autant renoncé à l’ambition de poser une nouvelle sonde sur la lune. Une rallonge de 12 000 euros a été débloquée, elle servira à reconstruire une nouvelle sonde mais cette fois-ci dans la carcasse d’un congélateur, plus adapté à évoluer dans le froid cosmique.

Essayez plutôt

Sondage : 97% des féministes rêveraient secrètement d’être un mâle viril

Une enquête réalisée par un institut de sondage auprès d’un panel de 1578 femmes se …

2 Commentaires

  1. En fait c’est un problème lié aux lessives derniers cris, ces dernières beaucoup trop agressives ont rongé le joint d’étanchéité du hublot, permettant l’intrusion d’électrons libres dans le système d’alunissage. Un retour au bon vieux savon de Marseille s’impose pour le prochain essai

  2. Stratégie à bas coûts… C’est l’Azerbaïdjan qui en est spécialiste, pas l’Inde !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.