Cet appareil détecte les ondes 5G suspectées de transmettre le coronavirus

Une équipe de scientifiques de l’Institut Hospitalo-Scientifique de Marseille vient de mettre au point le premier détecteur d’ondes électromagnétiques 5G suspectées de transmettre le coronavirus.

Nous vivons dans une société de plus en plus en dépendante des ondes électromagnétiques. Que cela soit pour la Wifi, la téléphonie mobile ou la télévision, les besoins en bande passante augmentent chaque année, ce qui n’est évidemment pas sans danger pour notre santé.

Alors que les risques étaient limités avec les anciennes générations des relais téléphoniques, de très sérieuses études scientifiques publiées sur les réseaux sociaux Youtube et Facebook viennent d’établir le lien supposé entre la téléphonie 5G et l’épidémie de Covid-19.

Parmi les faisceaux d’indices permettant d’établir ce lien se trouve la ville de Wuhan très en avance pour l’installation d’antennes 5G qui ont contribué au pouvoir pathogène du virus.

Aussi, malgré les pressions des pouvoirs publics pour étouffer l’affaire, une équipe de scientifique de l’Institut Hospitalo-Scientifique de Marseille a décidé de mener ses recherches et mettre au point dans le plus grand secret le premier détecteur d’ondes électromagnétiques 5G suspectées de transmettre le coronavirus.

Basé sur le principe de l’association synchrone du récepteur ACE2 elliptique de l’ARN messager des entérocytes transcriptophasiques du coronavirus ZkR-λ transmis par les ondes électromagnétiques de modulation systémique alpha émises sur la bande HFT du spectre de fréquence à 19 GHz utilisée par la 5G, cet appareil est ainsi capable de détecter précisément le champ d’action, l’amplitude et le diagramme de rayonnement des ondes virales.

Nul doute que cet appareil est voué à un grand succès commercial, à moins que le pouvoir s’empare du brevet et en interdise sa commercialisation tout comme cela a été déjà fait avec la chloroquine.

Essayez plutôt

Un alien très en colère après avoir été recalé au don du sang

Cet alien originaire de la galaxie SBlk4-3 voulait juste donner son sang, il n’a cependant …

2 Commentaires

  1. Pour traiter le coronavirus je doute que cet appareil soit efficace, on peut lire sur l’étiquette en haut à gauche « made in china » signe d’une qualité plus que douteuse. Par contre pour la bande passante, j’ai déjà utilisé la 4G pour traiter mes problèmes d’érection est le résultat est correct, j’attends avec impatience la couverture en bande passante en 5G, en espérant que les résultats soient à la hauteur de mes attentes.

  2. On est pourtant loin du 1 avril

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.