Attention ! Les radars miniatures envahissent nos routes

Les caisses de l’État sont vides !  Pour les renflouer, le gouvernement a décidé de faire les poches des automobilistes en dissimulant sur l’ensemble du territoire des myriades de radars miniatures accrochés aux panneaux de signalisation.

A l’heure actuelle, les contrôles de vitesse sont effectués sur nos routes à partir de radars fixes. Le développement total sur tout le réseau routier de ces appareils est limité par l’infrastructure à mettre en oeuvre pour leurs implantations (alimentation électrique, ligne téléphonique, socle en béton …) ainsi que par le coût élevé des appareils. De plus, force est de constater que ces radars sont très peu discrets et les automobilistes ralentissent à leur approche ou les signalent sur les réseaux sociaux, ce qui impacte fortement la rentabilité financière de ces radars.

Pour contourner la signalisation de leur présence, les autorités ont recours à des radars mobiles qui peuvent être déplacés d’un point à un autre mais les frais inhérents à leur mise en place et à leur maintenance restent coûteux et réduit, une fois de plus, la rentabilité financière de ces appareils.

Heureusement, le service communication du Ministère de l’Intérieur vient de dévoiler à la presse une nouvelle gamme de radars miniatures qui feront vite oublier tous les défauts de l’ancienne génération.

Ces nouveaux radars automatiques bénéficient des toutes dernières avancées technologiques en termes de miniaturisation. De taille inférieure à celle d’une boite à chaussures, ces radars miniatures discrets peuvent – et c’est là la grande nouveauté – se fixer en toute discrétion sur les poteaux de signalisation existants.

Dotés d’une batterie au lithium-ion basée sur la technologie de celles utilisées dans les voitures électriques, ces radars miniatures possèdent une autonomie électrique pouvant aller jusqu’à six mois. Équipés d’un émetteur GSM opérant simultanément sur tous les réseaux des opérateurs français (SFR – Orange – Bouygues – FREE) pour éviter les zones d’ombres, ces radars disposent d’un objectif avec mise au point asservie identique à ceux équipant les boîtiers reflex des photographes professionnels. Ils peuvent ainsi donner, en toute circonstance, un cliché net et exploitable par le centre national de traitement des amendes de Rennes. L’absence de flash, compensée par une sensibilité pouvant atteindre 9600 ISO et par un capteur infrarouge issu des dernières avancées militaires permet aux radars miniatures de travailler en totale discrétion le jour et la nuit pour mieux surprendre les automobilistes.

Totalement indétectables par les conducteurs qui ignoreront leur présence jusqu’à la réception par voie postale de la précieuse contravention, ces nouveaux radars sont donc voués à un grand succès sur nos routes. Fabriqués en Chine, leur faible coût de revient et leur rendement hors du commun leur permettraient d’attendre un taux d’amortissement de seulement deux semaines (NDLR : temps nécessaire pour que le montant des amendes rembourse le prix d’achat).

Le Ministère de l’Intérieur n’a pas souhaité communiquer sur le nombre de radars miniatures qu’il souhaite installer sur nos routes mais d’après des sources bien informées, la quantité d’appareil commandée est telle que l’on peut assimiler leur présence sur nos routes à une véritable invasion. En effectuant un simple ratio du nombre de radars sur les kilomètres du réseau routier impactés par la nouvelle limitation de vitesse, certaines portions pourraient atteindre un taux de pénétration équivalent à la présence d’un appareil tous les deux kilomètres seulement, soit la distance moyenne séparant deux panneaux de signalisation. De quoi refroidir les ardeurs des automobilistes mais surtout remplir de façon inespérée les caisses de l’état.

Crédit photo : Science Info

 

Essayez plutôt

La prochaine Coupe du Monde de la FIFA aura lieu sur l’étoile de la mort

La FIFA se réjouit de ce choix conforme à ses valeurs et relativise sur le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.