thomas_pesquet_iss_feux_artifice_

Nouvel an : Le feu d’artifice lancé depuis la Station spatiale internationale sera visible de toute la planète.

C’est un tweet du spationaute français Thomas Pesquet qui a révélé que l’équipage de la Station spatiale internationale s’apprêtait à offrir un spectacle grandiose aux sept milliards d’habitants de la Terre en lançant depuis l’espace un feu d’artifice pour le passage à la nouvelle année 2017.

Dans un communiqué officiel publié quelques instants après le tweet de Thomas Pesquet, le CNES (Centre National d’Etude Spatiale) a souhaité détailler cet événement festif spatial totalement inédit : les feux d’artifice seront tirés depuis le hublot des toilettes de la station spatiale et seront étalés sur une période de 90 minutes, temps nécessaire à la station pour faire une rotation complète autour de la Terre. Dans ces conditions, tous les habitants de la planète pourront profiter du magnifique spectacle offert par les spationautes évoluant à plus de 400 km d’altitude. Le CNES précise qu’il n’y aura nul besoin de se munir de lunettes solaires de protection, les feux étant lancés pendant la nuit, à précisément 00h00 qui correspond à l’heure du changement d’année.

Vus de la terre, les feux d’artifice auront un diamètre apparent de 95 minutes d’arc stellaire, ce qui correspond environ à trois fois la taille occupée par la Lune dans le ciel (diamètre apparent moyen équivalent à la position de l’astre au périgée elliptique précédant l’apogée du périnée apparent relatif). L’usage de jumelles sera totalement inutile et les feux pourront être photographiés sans difficulté avec un smartphone, une tablette voire même un appareil photo.

L’équipe de ScienceInfo ne manquera pas de publier les plus belles photos envoyées par nos lecteurs.

Essayez plutôt

test_grossesse_tete_

Innovation : Le premier test de grossesse qui vous révèle quelle tête aura votre enfant.

Basé sur les dernières avancées de la recherche génétique, un laboratoire français vient de développer « Testet », …

16 Commentaires

  1. En absence d’oxygène, comment les feux pourront-ils brûler?

  2. Ce n’est pas vrai… je ne vois pas le tweet montrer DANS la photo sur tweeter et la cnes n’en parle pas

  3. L’explosif n’a pas besoin d’oxygène pour exploser…
    Et pour l’heure, c’est l’heure GMT ? UTC ?

  4. Dans le communiqué, le CNES détaille le fonctionement des feux d’artifices : ce sont des fusées à hydrogene (hydrogene + oxygene stocké dans la fusée). Pour l’anecdote, en raison de la présence de satellites les charges explosives devront rentrer dans l’atmosphère et se consummer grâce à cette derniere.
    FInalement à cause de la basse altitude il se peut que vous les confondiez avec ceux de votre ville. Pour autant en 2016 (voir Figaro fin novembre) aucun feux ne sera tiré pour raisons budgétaires : vous verrez bien ceux de l’ISS !

  5. Malin ça de tirer le feu d’artifice en 90 minutes afin que tout le monde puisse le voir à minuit, une preuve de plus que la terre est bien plate !!

    • Boubou l’iss va a une vitesse de environ 27 000 km/h et la terre ayant une circonférence d’environ 40 000 km :

      40 000 / 27 000 = 1,48 H donc environ 1,5H donc 1H30 min donc 90 minute
      Calcule fait Très Grossièrement pour que tu comprenne.

      ps: Regarde l’orbite de tout les objet stellaire et même les photo de Thomas pesquet de la terre et tu verra que la terre n’est pas plate, et je ne vois même pas pourquoi je perd du temps a expliquer ceci qu’on est censé comprendre en école primaire

      Cordialement

    • @Boubou
      Désolé pour toi mais tu n’à pas du lire l’article, c’est précisé que 90 minutes, c’est le temps que la station fasse le tour de la terre.
      Bon non, la terre et belle et bien ronde.

  6. Euuu vous m’expliquez comment ils vont tiré depuis le hublot des toilettes !?
    De plus, personne d’autre en parle… faux tweet, pas d’annonce sur le CNES…

  7. Je tiens a vous rappeler que selon la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse – Article 27

    La publication, la diffusion ou la reproduction, par quelque moyen que ce soit, de nouvelles fausses, de pièces fabriquées, falsifiées ou mensongèrement attribuées à des tiers lorsque, faite de mauvaise foi, elle aura troublé la paix publique, ou aura été susceptible de la troubler, sera punie d’une amende de 45 000 euros
    Les mêmes faits seront punis de 135 000 euros d’amende, lorsque la publication, la diffusion ou la reproduction faite de mauvaise foi sera de nature à ébranler la discipline ou le moral des armées ou à entraver l’effort de guerre de la Nation.

    Source: https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexteArticle.do?idArticle=LEGIARTI000006419726&cidTexte=LEGITEXT000006070722

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *