Rupture de stock sur les masques de baignade anti-coronavirus

La crainte d’une possible propagation de l’infection au coronavirus dans les piscines ou sur la plage a poussé beaucoup de nos compatriotes à se rendre dans les magasins de sport pour se procurer un masque anti-coronavirus. Ce qui a provoqué une rupture de stock.

Les maîtres nageurs sauveteurs conseillent alors aux personnes souhaitant quand même se baigner de se revêtir d’un scaphandre, protection ultime contre les virus.

Crédit photo : Twitter

Essayez plutôt

Un vaisseau spatial d’origine extraterrestre possédant la forme d’un compteur LINKY se dirige actuellement vers la Terre

Le vaisseau spatial qui se rapproche de notre planète ne provient pas de notre système …

2 Commentaires

  1. Le simple masque dit « chirurgical » norme FFP1 que l’on voit porté partout en Asie est un masque papier destiné à lutter contre les grosses particules : pas de protection contre les micro et nanoparticules ! : donc inutile contre l’ inhalation de virus, sauf en cas d’ épidémie pour éviter d’expulser soi-même les gouttelettes contaminées si on est malade. Pour les masques selon leurs performances de filtration, la classe de filtration minimale est FFP2, mieux FFP3, destinés à protéger les voies respiratoires dans une atmosphère toxique pouvant empêcher l’inhalation de poussières fines chargées de virus : » Equipements Individuels de Protection des voies respiratoires » : http://www.officiel-prevention.com/protections-individuelles/les-voies-respiratoires/detail_dossier_CHSCT.php?rub=91&ssrub=127&dossid=226

  2. Quand je me baigne à la piscine, je garde mes chaussures pour éviter d’attraper des verrues plantaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.