Les pauvres : catégorie sociale la plus épargnée par les accidents d’hélicoptères

Les pauvres sont victimes de l’alcool, du tabagisme, de maladie cardio-vasculaires, de violences mais demeurent, pour une raison totalement inexpliquée, totalement épargnés par les accidents d’hélicoptères. Ainsi sont les conclusions d’une étude réalisée l’INSEE (Institut national de la statistique et des études économique) pour les 30 dernières années.

« On a noté 2 548 accidents d’hélicoptères pendant la période 1991 – 2021 » déclare un statisticien de l’INSEE en relevant que, fait totalement inexpliqué, aucun pauvre ne figurerait parmi les nombreuses victimes de ces accidents.

 

Essayez plutôt

Une étude confirme que le Covid serait largement moins contagieux chez les riches que chez les pauvres

Alors que la France est à nouveau confinée pour 4 semaines, des restaurateurs huppés accueillent …

Un commentaire

  1. Salauds de pauvres !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.