Des scientifiques ont retrouvé l’iceberg responsable du naufrage du Titanic

L’iceberg, dont l’âge est estimé à 167 ans environ, dérivait au large de l’archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon.

Après avoir heurté un iceberg, le paquebot Titanic a sombré au fond de l’océan dans la nuit du 14 au 15 avril 1912 dans l’océan Atlantique Nord au large de Terre-Neuve.

Alors qu’on pensait avoir perdu définitivement sa trace, une équipe de scientifique de l’AIO (Australian Institute of Oceanography) vient de réussir à le localiser au large de l’archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon.

L’iceberg a certes perdu de sa superbe après avoir dérivé plus d’un siècle à travers l’océan Atlantique mais ses dimensions restent encore honorables. Emergeant à 69 mètres au dessus de l’eau et présentant une surface de flottaison supérieure à 300 m², l’iceberg appartient toujours à la catégorie VLB (very largeberg) le classant parmi les mastodontes de l’océan.

Une datation au carbone 14 a permis d’estimer à 167 ans son âge. Concernant sa paternité sur l’origine du naufrage du Titanic, une analyse de sa surface aux rayons gamma ne laisse aucun doute à ce sujet : des traces de peinture au plomb recouvrant la coque du Titanic ont été retrouvées sous plusieurs mètres de glace.

Image par Andrea Spallanzani de Pixabay 

Essayez plutôt

Une étude confirme que le Covid serait largement moins contagieux chez les riches que chez les pauvres

Alors que la France est à nouveau confinée pour 4 semaines, des restaurateurs huppés accueillent …

Un commentaire

  1. J’espère que cet iceberg responsable de la mort de centaines de personnes sera jugé et condamné.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.