Ce boîtier électronique détecte et élimine l’électricité d’origine nucléaire

Des scientifiques écologistes français ont développé un boîtier électronique capable de détecter et éliminer l’électricité d’origine nucléaire distribuée par EDF.

Avec ses 58 réacteurs et une électricité d’origine nucléaire qui représente 78 % de la consommation électrique française, la France détient le record du pays le plus nucléarisé au monde par rapport au nombre de ses habitants.

Mais les réacteurs nucléaires vieillissent et se fragilisent. A tout moment, un accident nucléaire pourrait dévaster irréversiblement notre pays. Et pourtant nous avons tous besoin d’énergie électrique et nous ne savons pas comment nous en passer.

Mais le plus grave n’est pas là. 

Car, même si le risque de contamination reste faible, l’énergie électrique nucléaire distribuée dans nos foyers possède des propriétés ionisantes capables d’irradier et contaminer en charges protoniques nucléaires notre environnement domestique.

Et même si nous choisissons un fournisseur alternatif s’engageant à produire de l’énergie 100 % renouvelable, il nous est impossible de vérifier si cette énergie verte n’est pas mélangée sur le réseau de distribution EDF à de l’énergie d’origine nucléaire avant d’arriver au compteur Linky de notre domicile (mix énergétique).

C’est pourquoi une équipe de scientifiques écologistes a mis au  point un boîtier électronique capable de détecter l’origine précise de notre électricité consommée et de réaliser, si nécessaire, un délestage sur une charge confinée située à l’extérieur de notre domicile.

La conception de ce boîtier est basée sur les nombreux et fructueux travaux de recherche quantique menés par le professeur Polonais Khlyzrakz. Tout comme l’homéopathie qui repose sur la propriété des molécules d’eau à mémoriser les informations du milieu dans lequel elles ont évolué (théorie de la mémoire de l’eau), le professeur a démontré que les électrons gardaient également la mémoire du générateur les ayant engendrés (électro-mémorisation)

Pour mieux comprendre ce phénomène d’électro-mémorisation de l’électricité, il nous faut déjà rappeler que le courant électrique que nous consommons correspond à un déplacement de charges électriques (électrons). Nos appareils électriques sont donc parcourus à chaque instant, lorsqu’ils fonctionnent,  par un nombre conséquent d’électrons.

electrons_nucleairesLa figure 1 représente une charge électrique élémentaire dite « naturelle »  car produite par une énergie verte renouvelable (éolienne, centrale hydraulique, panneau solaire, pile à hydrogène, méthanisation ..). On remarque que les spins et les quarks sont parfaitement symétriques et de fait alignés aléatoirement selon la répartition quantique définie par Lewis. Le gluon protonique colorié en bleu est là pour symboliser l’origine naturelle de la production

La figure 2 représente la même structure électronique mais sur laquelle deux électrons « nucléarisés » viennent se greffer. Ces charges nucléaires produites par une centrale nucléaire ont été coloriées en rouge pour symboliser l’origine nucléaire de la charge électronique. La théorie d’électro-mémorisation nous permet de mettre en évidence une ionisation partielle des charges électriques se traduisant par une hémisphéricité périphérique de la charge en question.

C’est donc en se basant sur les propriétés atomiques particulières des charges électriques nucléarisées que les scientifiques français ont développé un boîtier capable de détecter les électrons issus des centrales atomiques pour ainsi en avertir immédiatement les consommateurs.

L’appareil, au choix de l’utilisateur, pourra alors couper l’installation électrique ou alors, tel un aiguillage, délester ces électrons nucléarisés indésirables sur une charge hybride confinée et étanche.

La durée de vie de la charge destinée à recueillir les électrons nucléarisés dépend du taux de pollution ionisante du réseau. Les scientifiques estiment en moyenne que la charge devra être remplacée tous les ans. Celle-ci sera alors expédiée, aux frais du distributeur EDF, à l’usine de retraitement des déchets nucléaires de la Hague.

La commercialisation du boîtier est prévue courant 2017.

 

Essayez plutôt

Hausse des carburants : il tente de ramener dans ses bagages en cabine un jerrycan d’essence depuis l’Arabie saoudite

La compagnie aérienne Air France-KLM rappelle qu’il est strictement interdit de transporter du carburant dans …

15 Commentaires

  1. En plus on nous ment, ce n’est même pas ERDF qui distribue l’électricité mais EDF !

  2. Onvousprendpourdescons

    N’importe quoi, et vos « scientifiques » nous prennent pour des pigeons et des vaches à lait ! Et en plus de soit disant stocké l’énergie vous la payer vu qu’elle est consommée ! Et donc une note d’électricité 70% supérieure !

  3. Vous devriez prendre des cours élémentaires de physique avant de publier ce genre de bêtises.
    C’est affligeant de stupidité et de méconnaissance scientifique.
    Par conséquent soit, au mieux, vous publiez un article dans un jargon scientifique abscons que vous ne maîtrisez ce qui vide celui-ci de son sens, soit, au pire, vous utilisez ce même jargon pour tromper et manipuler vos lecteurs (ce qui rend cette article d’autant plus contestable).

  4. Encore une erreur inexcusable de traduction de l’article original (le polonais c’est pourtant simple !) Le titre exact est : un boitier « ELECTRO » nique l’électricité d’origine nucléaire.
    En fait, ce procédé est une conséquence triviale de la réduction dans un espace extraphalzaroïque de la symétrie de jauge schmilbliqienne dite théorie du gluon glabre (Fauderche et al, Sciences-1-fuse , 1950, 182,301 Dac éditeur)

    • Il existe effectivement certains articles de Pierre Dac rédigés en Polonais et non encore traduits en Français. Nos journalistes écrivent le Polonais mais ne le parlent pas.Nous avons fait de notre mieux mais votre aide ne serait pas de trop.

  5. Le Gorafi s’est mis à la science???

  6. Un même tri pour l’éolien et le solaire est possible et encore plus simple : les charges protoniques de l’éolien tournent sur elles-mêmes, tandis que celle du photovoltaïque sont davantage bronzée.

    Par contre, d’aucuns émettent déjà des réserves sur l’éthique de trier les charges par leur couleur, ce genre de pratique n’étant sans rappeler certaines heures sombres de notre histoire.

  7. C’est vraiment n’importe quoi. Il faudrait verifier vos sources et consulter des experts avant de publier de tels énormités… J’en veut pour preuve que les figures présentées ici sont des schemas de deux molecules (fig1: ethylamine et fig2: acide propanoique) et non des electrons ou quoi que ce doit d’autres…

    • +1, il me semblait bien que c’était louche cette histoire de gluon protonique, vu que normalement, dans le cas d’une oscillation vibratoire, on parle plutôt de gluon glabre comme l’a rappelé Grosloup.

      Au fait, vous qui vous avez l’air de vous y connaitre en chimie, vous pensez que 28 € le kg de plutonium TTC est une bonne affaire ? C’est le prix dans la promotion en haut de la page de ce site, et comme l’or a un cours aléatoire en ce moment, j’hésite à me lancer dans le plutonium (une vakleur d’avenir à mon avis).

      Merci pour vos remarques éclairantes.

  8. Excellent article, très bien fait. On y croirait presque ! J’adore votre humour !!!

  9. Que j’ai pu rire en lisant vos commentaire… Après quoi le questionnement philosophique reprend le dessus. Votre analyse critique est tout à fait symptomatique de la maladie, non pas du média, mais du lecteur. En effet, si le minimum de bagage scientifique que vous possédez incontestablement vous ont permis de détecter les énormités de cet article, on ne peut pas en dire autant de votre sens creux de la critique, et non moins de celui de l’observation.
    L' »à propos » du site ne se vante aucunement de délivrer des infos authentiques, peut-être devriez vous le lire…
    Plus sérieusement, ça donne quand mème une frayeur d’imaginer que nombre de personnes imaginent que tout ce qui est écris, l’est de façon érudite…Surtout qu’à votre ecriture et votre orthographe, on aurait pu vous croire cultivé, autant que justement critique.

  10. Vous faite de la pataphysique ?

    Je suis un anti nucléaire , mais c’est pas en prenant les gens pour des C.. et en essayant de faire passer des idées ridicules ou en intoxicant le cerveau du peuple que vous allez faire avancer la cause ! cet article fait beaucoup plus de mal, à la cause écologiste que tous les lobbys pro nucléaire !
    Par pitié arrêtez ce genre d’absurdités !

  11. Vous êtes sérieux ? C’est un site pour déconner. Ptn les gens… C’est de l’humour. Un humour qui permet de trier les ânes des gens sains mais de l’humour tt de même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *