Appel urgent au don d’urine : les stocks sont au plus bas

L’Établissement français d’urine (EFU) lance un appel urgent au don : les réserves sont en baisse depuis une dizaine de jours et les stocks sont au plus bas pour aborder l’année nouvelle en toute sécurité. Mobilisons-nous !

Chaque année, la période des fêtes est un moment délicat pour l’EFU, et 2017 ne déroge pas à la règle : les réserves d’urine sont « en baisse depuis une dizaine de jours ». La fin de l’année est en effet marquée par une baisse de la collecte d’urine à cause des congés, de la météo et des épidémies saisonnières.

Tandis que 6 000 dons d’urine sont nécessaires chaque jour pour répondre aux besoins médicaux dans l’Hexagone, il n’y a actuellement « que 23 000 poches d’urines en stock », s’inquiète l’EFU dans un communiqué.

Il faut savoir que le don d’urine, au même titre que le don du sang, est indispensable au traitement de nombreuses pathologies, notamment pour celles liées aux problèmes rénaux. D’ordinaire, l’établissement français d’urine (EFU) a accès aux reliquats des échantillons prélevés sur les patients dans le cadres des analyses d’urines réalisées en laboratoire mais depuis le durcissement de la législation imposé par de nouvelles normes européennes, cette pratique est de plus en plus abandonnée, le principe de précaution faisant loi.

Aussi, l’établissement français d’urine lance un appel urgent au don. Les particuliers sont invités à se rendre dans les hôpitaux, la vessie pleine si possible. Une collation sera bien évidemment remise à la fin de la miction réalisée, si nécessaire, avec l’aide du personnel médical. Rappelons qu’aucun produit ne peut se substituer à l’urine des donneurs bénévoles.

L’EFU souligne que les dons d’urine doivent être réguliers et constants car la durée de vie des produits urinaires est limitée (34 jours pour de l’urine claire, 25 pour de l’urine chargée).

Pour assurer de meilleures réserves urinaires, l’établissement français « en appelle à la générosité de toutes et tous en cette période de fêtes », en rappelant qu’on peut donner son urine dans l’un de ses 245 centres de collecte ou dans l’une des nombreuses collectes mobiles qui se tiennent dans les villes. Mobilisons-nous !

 

 

 

Essayez plutôt

Top 5 des insultes raffinées à prononcer en société après une piqûre de moustique

Ils sont petits, ils sont malins et ils attaquent la nuit, le jour, à l’extérieur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *