Non, les chewing-gums à la chlorophylle ne sont pas une alternative fiable à la chloroquine

Une intox circule sur Facebook depuis quelques jours, affirmant que les chewing-gums à la chlorophylle auraient les même propriétés que la chloroquine.

Selon l’outil de veille sur les réseaux sociaux CrowdTangle, l’article a été partagé près de 150 000 fois sur Facebook ce week-end, majoritairement sur des groupes anti-vaccins.

Même si la chloroquine, de formule brute C18H26ClN3, est très proche de la composition chimique de la chlorophylle, il est encore trop tôt pour conclure à la convergence des effets des deux molécules sur le corps humain face au coronavirus.  A ce titre, les autorités sanitaires rappellent que les protocoles thérapeutiques intégrant la chlorophylle, notamment sous forme de chewing-gum, sont en cours d’élaboration et que des menaces sérieuses subsistent à travers l’automédication.

 

 

Essayez plutôt

La France va envoyer une Renault Twingo dans l’espace

Elon Musk a ouvert le bal en envoyant une Tesla dans l’espace en 2018. C’est …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.