Un migrant tente de monter dans une sonde spatiale en partance pour Europe, l’une des lunes de Jupiter.

Le malheureux candidat à l’exil pensait que la sonde spatiale affrétée par la NASA allait pouvoir lui faire gagner le continent européen alors que l’engin spatial était destiné à se rendre sur Europe, l’une des lunes de la planète Jupiter.

NASA – Centre spatial – cap Canaveral – Floride.  Europe est le quatrième plus gros satellite de Jupiter et sa surface est composée uniquement de glace. Bien que sa température soit au maximum de -150 °C, on suppose qu’en dessous se trouve un océan liquide d’environ 90 km de profondeur. Ces éléments laissent penser que cette lune pourrait être habitée par certains organismes.

Afin de tenter d’apporter une réponse aux hypothèses sur la présence de vie sur ce corps céleste, la NASA (National Aeronautics and Space Administration) travaillait depuis quelques années à la réalisation d’une mission devant étudier en détail la surface et le sous-sol d’Europe. C’est la sonde spatiale, nommée Europa Clippert 1, qui était chargée de se placer en orbite autour de ce satellite de la planète géante Jupiter située aux confins de notre système solaire.

Le lancement de la mission était prévu début novembre 2016. Alors que l’engin spatial venait tout juste de prendre place dans la partie supérieure de la fusée lanceur Delta IV, les scientifiques du centre spatial furent alertés par un capteur indiquant un taux anormal de CO2 à l’intérieur de l’espace réservé à la sonde spatiale.

Quelle ne fut pas la surprise des techniciens dépêchés sur place de découvrir que le taux anormal de gaz carbonique était dû à la présence d’un … migrant mexicain caché à l’intérieur du module

Pensant à tort que la sonde était destinée à se rendre sur le continent européen, le malheureux candidat à l’exil croyait avoir trouvé un moyen ingénieux et économique de gagner l’Europe et avait déjà commencé à démonter le capot de la trappe technique de l’engin spatial afin de s’y réfugier.

La mission a immédiatement été annulée et nul ne sait lorsqu’elle pourra être à nouveau rétablie, le passager clandestin indélicat ayant endommagé un grand nombre d’appareils de la sonde en tentant de se faire une place dans les minuscules interstices du calculateur interne.

Averti, le président Américain Donald Trump, s’est dit consterné à l’idée d’imaginer que si les techniciens n’avait pas détecté la présence du malheureux passager clandestin à l’intérieur de la sonde, la découverte de la présence d’une trace de vie sur le satellite naturel de Jupiter aurait été celle d’un migrant mexicain.

Essayez plutôt

Cette gélule permettant de stopper le vieillissement coûte 10 millions de dollars

La liste des millionnaires désirant acheter cette gélule, véritable élixir de jeunesse, ne cesse de …

Un commentaire

  1. Ce site, c’est une bouffée de bonheur dans un monde d’ahuris… merci les gars!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *