Les fumées d’une tonne de cannabis brûlé par les douanes se répandent sur tout un quartier et provoquent des crises d’euphories collectives

Les douanes saisissent régulièrement des cargaisons de drogues au niveau des contrôles réalisés sur les autoroutes. La semaine dernière, les officiers ont saisis 1069 kilos de cannabis dans un camion venant d’Espagne.

Conformément à la réglementation, les cargaisons illicites sont immédiatement détruites en étant incinérées avec les ordures ménagères.

Cependant, suite aux événements actuels, les conditions d’accès aux usines de valorisation des déchets ont été modifiées et le service des douanes n’a pas pu avoir à temps l’autorisation d’accéder à l’incinérateur . Ne souhaitant pas, pour des raisons de sécurité évidentes, laisser la précieuse cargaison dans leur camionnette, les fonctionnaires ont souhaité détruire eux-même le cannabis dans une benne située sur une friche industrielle attenant aux bâtiments de l’administration des douanes

Bien mal leur en a pris : si la tonne de cannabis s’est très vite enflammée du fait du haut pouvoir calorifique de l’herbe, les fumées de la précieuse cargaison engloutie par les flammes purificatrices se sont répandues sur tout le quartier d’habitation où se trouvait les locaux de l’administration.

En inhalant les fumées, dont l’odeur caractéristique semblaient bien connues pour certains, les habitants ont très rapidement été la proie de crises d’euphories collectives et de comportements totalement atypiques. Informés, les douaniers ont vainement tenté de circonscrire le feu mais sans succès. Soulignons qu’étant eux-mêmes incommodés par les fumées, certains fonctionnaires ont essayé d’uriner ou tirer avec leurs armes de service sur le foyer incandescent pour tenter de l’éteindre. Sans aucune chance de succès bien évidemment.

 

Essayez plutôt

Un alien très en colère après avoir été recalé au don du sang

Cet alien originaire de la galaxie SBlk4-3 voulait juste donner son sang, il n’a cependant …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.