Toutes les voies de recours terrestres ayant été épuisées, c’est le tribunal de Dieu qui rendra prochainement son avis sur le cas de Vincent Lambert

Après les décisions contradictoires du tribunal de grande instance, de la Cour de cassation, de la Cour d’appel, du Conseil d’Etat, de la Cour européenne des droits de l’Homme et le Comité des droits des personnes handicapées, le sort de Vincent Lambert reste toujours en suspens. Agacé par toutes les procédures judiciaires terrestres engagées pour débattre du sort du malheureux en état végétatif depuis dix ans, Dieu a décidé de saisir son tribunal divin pour décider une fois pour toute du sort de Vincent Lambert.

Une sage décision attendue par tous les disciples du mouvement pro-vie (tiré du néologisme anglais pro-life) qui regroupe, on le rappelle, des personnes défendant l’inaliénable « droit à la vie », à travers l’opposition au démoniaque « droit de l’avortement », à la diabolique euthanasie, et à toute forme de contraception, manifestation évidente de l’existence de Satan sur notre Terre plate.

 

Essayez plutôt

L’usine d’embouteillage du Pastis 51 est-elle une cellule dormante de la zone 51 ?

La zone 51 est une aire géographique du Nevada aux États-Unis où se trouve une …

Un commentaire

  1. Au Moyen-Âge, à l’époque, en l’absence ou pas de tribunal, le jugement de dieu consistait à une épreuve tel que retirer les marrons du feu avec les dents, si le prévenu en était capable il était innocent sinon coupable, je propose pour Vincent la même épreuve, s’il peut les retirer, les marrons, il est innocent, sinon c’est qu’il est coupable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.