Innovation : Le premier test de grossesse qui vous révèle quelle tête aura votre enfant.

Basé sur les dernières avancées de la recherche génétique, un laboratoire français vient de développer « Testet », le premier test de grossesse  permettant d’afficher la tête qu’aura votre futur enfant.

Vous êtes enceinte de quelques semaines et vous êtes évidemment impatiente de découvrir le visage de votre futur enfant ou alors vous voulez simplement lever vos doutes sur l’identité du futur papa ? Le nouveau test nommé « Testet » développé par un laboratoire français vous est alors destiné.

Auparavant basés sur la détection des marqueurs de l’hormone Chorionique Gonadotrope humaine sous-unité bêta (β-hCG) produite par le placenta, les tests de grossesse « classiques » réagissaient uniquement au taux de β-hCG pour vous indiquer si vous étiez ou non enceinte.

Le nouveau test « Testet » révolutionne la recherche génétique en proposant une analyse en temps réel des traces d’acide désoxyribonucléique (ADN) présentes dans les cellules de l’hormone Chorionique Gonadotrope humaine produite par le fœtus.

Après avoir été extrait grâce à une technique miniaturisée semblable à celle utilisée par la police scientifique, l’ADN est ensuite analysé, traité et décortiqué par un algorithme cadencé par un processeur quatre cœurs. Cette configuration confère au test miniaturisé une puissance de calcul inenvisageable il y a de cela quelques années seulement et qui permet d’extrapoler les séquences de l’acide nucléique pour afficher sur un écran le visage de votre futur enfant.

De l’aveu même du célèbre généticien français Albert GOUX, ce test de grossesse high-tech est à même de révolutionner la composition des familles françaises.

« Les couples pourront enfin éviter le traumatisme qui consiste à donner vie à des enfants moches. Après avoir découvert la tête qu’aura leur enfant à naître, les parents pourront librement choisir d’interrompre la grossesse si l’enfant ne correspond pas aux critères de beauté qu’ils sont en droit d’exiger » déclare t-il.

Et de rajouter : « Notre génération reste marquée par l’existence d’enfants effroyablement laids issus de croisement entre des femmes magnifiques et des princes ou artistes particulièrement vilains. Un effroyable gâchis génétique qui ne sera désormais plus qu’un mauvais souvenir ».

 

Essayez plutôt

A partir de 2018, les entreprises étrangères installées en France devront « franciser » leurs logos

Conséquence inattendue de la nouvelle loi sur la préservation de l’identité numérique française, toutes les entreprises …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *