Grève SNCF : un contrôleur dévoré vivant par des passagers surexcités

La grève à la SNCF a fait sa première victime ce matin dans un TGV reliant Paris à Marseille.

Le train, d’ordinaire programmé pour un départ à 8h30, a été avancé de 3 heures suite au mouvement social des cheminots.

Alors que des passagers se rendaient, aux environs de 6 h du matin, en direction du wagon restaurant pour y prendre leur petit déjeuner, un contrôleur leur a annoncé que celui-ci était fermé suite à un mouvement de grève de cheminots restaurateurs.

Excédés, révoltés, exaspérés mais surtout affamés suite au départ très matinal de leur TGV, les passagers ont alors bondi sur le malheureux contrôleur pour le dévorer vivant.

Les pompiers montés à bord du train lors de son arrivée à Marseille n’ont rien pu faire pour réanimer le malheureux dont ne subsistaient que les os, les insignes SNCF et la casquette.

 

Essayez plutôt

Un vaisseau spatial d’origine extraterrestre possédant la forme d’un compteur LINKY se dirige actuellement vers la Terre

Le vaisseau spatial qui se rapproche de notre planète ne provient pas de notre système …

Un commentaire

  1. En fait, le contrôleur n’a pas été dévoré vivant, mais mort. Il serait temps de rétablir la vérité.

    UNSOP RESTO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.