Voyeurisme : le garagiste filmait sous la carrosserie des voitures

« Choqué et dégoûté », un automobiliste a porté plainte après avoir surpris un garagiste accroupi derrière sa voiture, un smartphone tendu sous la carrosserie. Convoqué par la police, l’homme a avoué avoir filmé le dessous de la voiture à son insu. Il sera poursuivi pour « voyeurisme automobile », une infraction punissable par la loi.

Quelques heures après sa mésaventure, il peine encore à y croire. Jonathan a déposé plainte contre un garagiste à la suite d’une scène surréaliste vécue ces derniers jours.

« J’avais décidé de changer une roue avant de me rendre à un rendez-vous », raconte le malheureux automobiliste « habituellement, je ne vais jamais dans ce garage. Je me suis dirigé vers le fond de la boutique pour y déposer ma voiture, le garagiste, lui, était derrière son comptoir », explique Jonathan choqué par la suite des événements.

La voiture était vêtue d’une peinture blanche au moment des faits, l’automobiliste décrit une situation consternante : « Ça n’a duré que quelques secondes. J’ai vu un téléphone en position de film ou de photo sous ma voiture. Quand je me suis retourné, l’employé était encore accroupi. Il était venu derrière la voiture, je n’avais rien entendu, il m’a tout de suite dit : ‘‘Ce n’est pas ce que vous croyez’’, mais quand je lui ai demandé de voir les images de son téléphone, il a refusé. »

Offusqué, le client s’extirpe du garage : « On était seul lui, ma voiture et moi, j’ai eu peur. J’ai traversé la ville et j’ai tout de suite appelé la police. On m’a demandé de venir déposer plainte au commissariat avec ma voiture. »

L’automobiliste s’exécute aussitôt, déterminé. « Je m’en veux car je n’ai rien vu venir. Ça m’énerve de ne pas avoir été sur mes gardes. Quand on le voit, il a l’air normal, on ne peut pas penser qu’il a besoin de ça », commente-t-il.

Le garagiste a été convoqué au commissariat où il a avoué avoir cédé à « une pulsion mécanique » brutale. Et ce, pour la première et unique fois de sa vie, promet-il. Le commerçant s’est même dit « soulagé » d’être contacté par les policiers, et assure avoir aussitôt supprimé la vidéo de son téléphone de peur que ses enfants, eux aussi mécaniciens, ne la découvrent.

Le mis en cause sera prochainement jugé pour « voyeurisme automobile», infraction passible d’une peine punissable par la loi.

L’automobiliste se serait bien passé de « ces émotions fortes ». Il concède douter de la sincérité du garagiste: « Tout ce que je veux, c’est qu’il arrête. Ce qui me dégoûte le plus, c’est que je suis persuadé qu’il y a déjà eu d’autres voitures, peut-être des plus jeunes ou plus fragiles que la mienne. Si c’est le cas, il ne faut pas hésiter à contacter la police pour témoigner. Il n’est pas trop tard », insiste-t-il.

Essayez plutôt

La NASA va envoyer une sonde spatiale avec la représentation d’un homme, d’une femme et d’un individu non-binaire

La NASA va envoyer dans l’espace une sonde spatiale destinée à explorer les limites de …

Un commentaire

  1. tellement choquant ! un drame de la vie comme il y en a tant depuis que les autos ont été mises dans la rue . j ‘ai moi meme été témoin d ‘un individu a 4 pattes regardants sous une carosserie prétendant chercher ses clés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.