Grand remplacement : inquiétante progression du terme « chocolatine » à la place de « pain au chocolat » sur le territoire français

La rapide et forte progression sur le territoire français du terme « chocolatine » à la place de « pain au chocolat » ne peut que renforcer le sentiment de grand remplacement chocolaté qui risque d’anéantir à tout jamais un pan entier de notre patrimoine culinaire national.

Amené dans la région de Toulouse au milieu du XIXe siècle par un conquistador Autrichien, le « Schokoladeen croissant » qui se transforma en chocolatine par déformation de l’accent autrichien, n’a de cesse de gagner du terrain sur nos belles contrées au détriment du terme « pain au chocolat ».

Aujourd’hui, le terme « chocolatine » a quasiment contaminé tout le territoire français. Force est de constater que la théorie du grand remplacement chocolaté, n’en déplaise à la quasi-totalité des spécialistes de la question, s’impose désormais comme une évidence.

La remigration chocolatée, concept qui implique la notion « d’épuration culinaire », est défendue de plus en plus chez les défenseurs du pain au chocolat. Et même si cette idéologie est actuellement condamnée par la justice car synonyme d’une violente stigmatisation des chocolatines, celle-ci s’impose de plus en plus dans les régions non encore touchées par la vague de chocolatine. Tout cela ne présage rien de bon pour les années à venir.

 

Essayez plutôt

Risque de pénurie de carburant : TotalEnergies appelle les Français à réduire « immédiatement » leur consommation pour que les ultra-riches puissent continuer à utiliser leurs yachts

Le dirigeant du groupe énergéticien français TotalEnergies appelle les Français à réduire « immédiatement » leur consommation …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.