La traduction des glyphes tracés à la surface de Jupiter plonge le monde scientifique dans la perplexité

L’observation rapprochée de la surface de Jupiter par la sonde Juno a fait apparaître un certain nombre de formations que tous croyaient jusqu’ici dues à l’érosion éolienne ou à des formations physicochimiques naturelles.

Le docteur Slalom Jérémie Ménerlach, de l’université de Tel Aviv, constatant que deux photographies présentaient des motifs dont la forme se rapprochait de certains caractères de variants peu connus de l’araméen ancien, a eu l’idée de soumettre une série de photographies du même secteur à un programme de reconnaissance de formes adjoint à un simple traducteur en ligne araméen classique.

Après sept jours de travail intensif par l’ordinateur central de l’université, l’analyse graphique faisait apparaître qu’un même motif se répétait trois fois le long de l’équateur de la planète, et que celui-ci était en réalité un message dont la traduction approximative serait « Avec le baume [intraduisible], une vitalité bienfaisante envahira vos plus lointains pédoncules ».

La communauté scientifique reste pour l’instant divisée entre pro-glyphes, anti-glyphes, et glyphosceptiques.

Essayez plutôt

Elon Musk annonce l’ouverture prochaine du premier restaurant McDonald’s sur Mars

Elon Musk, avec sa société Space X n’a d’autre but que de coloniser la planète …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.