Ce bâtiment écologique est isolé en panneaux de poils de chattes

Laine de bois, laine de chanvre, ouate de cellulose … les matériaux écologiques supplantent de plus en plus les matériaux minéraux comme les laines de verre ou roche qui restent malheureusement de gros émetteurs de gaz à effet de serre lors de leur fabrication.

Dans un milieu sans cesse en évolution, un nouveau venu vient de s’immiscer dans les isolants écologiques. Il s’agit des panneaux en poils de chattes qui pénètrent de plus en plus le marché des isolants.

Sains et écologiques, les poils de chattes restent une bonne alternative aux isolants écologiques classiques. Très douce à manipuler, cette matière est très facile à fourrer dans les cloisons ou toitures.

Après avoir été tondus, ces petits mammifères domestiques fournissent une matière première abondante qui, après compression et passage au moule, permet d’obtenir des panneaux denses et résistants.

Peu importe le coloris, toutes les nuances de poils de chattes ont un fort pouvoir isolant, même si les utilisateurs rechignent quelque fois à utiliser des poils de chattes rousses réputées pour être parfois trop odorantes.

Les amateurs seront ravis d’apprendre que les vieilles chattes sont particulièrement recherchées car très fortement touffues, elles procurent de fait une matière première particulièrement abondante.

Quand aux artisans chargés de manipuler ces panneaux isolants à longueur de journée, ceux-ci semblent plutôt satisfaits même si certains se plaignent « de bouffer » à longueur de journée des poils de chattes pendant l’acte.

Essayez plutôt

il déguise son chien en moto pour pouvoir faire du rodéo urbain sur les pistes cyclables

En France, le rodéo urbain n’est pas autorisé sur la voie publique. Cette pratique, réalisée …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.