Vesoul : les nageurs invités à uriner dans la piscine municipale pour faire baisser la facture de chauffage

D’importants surcoûts en matière de consommation d’énergie sont à prévoir cet hiver pour la piscine municipale de Vesoul. La municipalité s’y prépare en demandant aux nageurs d’uriner dans les bassins afin de réchauffer l’eau. Une mesure écologique et citoyenne.

Le coût énergétique des piscines va continuer à augmenter. Certaine municipalités ont déjà fermé des bassins, d’autres s’y préparent. La ville de Vesoul, dans une démarche écocitoyenne, a pensé à une toute autre mesure : demander aux nageurs d’uriner dans la piscine pour réchauffer les bassins.

Joël Tabougro, le responsable de la piscine municipale de Vesoul, nous explique l’utilité de la démarche :

« Chaque nageur peut expulser en moyenne 500 mL d’urine à la température de 37 degrés. Ce qui représente l’équivalent énergétique de 34 kWh par gradient de température. En sachant que la piscine possède un taux de fréquentation moyen de 1200 nageurs par jour, cela permettrait de remonter la température des bassins de 4 degrés soit une économie de chauffage de 125 000 euros mensuel en moyenne. »

Une mesure bien accueillie par les usagers dont certains n’avaient pas attendus les recommandations de la mairie pour participer depuis longue date au réchauffement des eaux de baignades.

Image par David Mark de Pixabay

 

 

Essayez plutôt

Élisabeth Borne se veut rassurante « Quoi qu’il arrive, les radars automatiques resteront alimentés en électricité cet hiver »

Dans une circulaire aux préfets, Élisabeth Borne va confirmer que les délestages de cet hiver …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.