Une étude révèle que les personnes atteintes par le coronavirus seraient dans l’incapacité d’embrasser leur coude

Une étude scientifique vient de confirmer que les personnes atteintes par le coronavirus seraient incapables d’embrasser leur coude. En effet, la présence de l’agent infectieux dans l’organisme – même si le patient ne déclare aucun signe extérieur de contamination – aurait pour être effet de modifier le métabolisme des mécanismes capsides des articulations olécraniennes de la fosse cubitale agissant sur le complexe articulaire synovial du membre supérieur humain reliant le bras à l’avant-bras.

Une bonne nouvelle qui permettra d’éviter le recours au test coûteux permettant de valider ou non une contamination par l’agent infectieux.

Image par Anastasia Gepp de Pixabay

 

Essayez plutôt

Les milliardaires pourront bientôt contempler depuis l’espace les catastrophes naturelles liées au dérèglement climatique

Forêts en feu, fonte des glaces, sécheresse, inondations. La contemplation des catastrophes naturelles liées au …

Un commentaire

  1. N’alarmez pas inutilement la population, avec les symptômes d’un onanisme des plus débridé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.