Koh-Lanta : un candidat accusé d’actes de cruauté envers les moustiques

Une association de défense des animaux a écrit à la chaîne TF1 pour lui demander de s’engager contre la souffrance animale après que des scènes de maltraitances ont été diffusées vendredi dernier dans l’émission Koh-Lanta. On pouvait y voir des candidats écraser, pulvériser et atomiser des moustiques.

Après avoir reçu des plaintes de la part de téléspectateurs, une association de défense des animaux explique avoir écrit au président-général de TF1, Gilles Pélisson, pour lui demander de « mettre en place une politique de bien-être animale ».

Plus de 5,7 millions de personnes ont assisté vendredi à un épisode de Koh-Lanta, diffusé sur TF1. Une émission qui a choqué certains téléspectateurs. En cause : des scènes de maltraitance animale, dénonce une association de défense des animaux.

Dans un communiqué, l’association explique avoir reçu plusieurs plaintes de la part de « téléspectateurs indignés » après la diffusion de l’épisode dans lequel des candidats font du mal aux moustiques en les écrasant, voire en les atomisant.

Si l’un des objectifs des candidats de Koh-Lanta reste de « survivre », l’association dénonce ainsi des « scènes écœurantes ».

« Des scènes cruelles que l’on fait passer pour du divertissement »

Outre le comportement barbare du candidat pointé du doigt dans cette affaire de maltraitance, l’association de défense des animaux reproche à TF1 d’avoir diffusé ces scènes. « Torturer et tuer des moustiques à l’écran est une manière extrêmement immorale de tenter d’attirer des téléspectateurs, tout particulièrement à une époque où le respect des animaux est de plus en plus important aux yeux de tous »

« En outre, cela transmet un message nuisible aux plus jeunes qui visionnent ces scènes cruelles que l’on fait passer pour du divertissement », ajoute l’association.

Après avoir reçu des plaintes de téléspectateurs indignés, l’association explique avoir écrit au président-général de TF1, Gilles Pélisson, pour lui demander de « mettre en place une politique de bien-être animale ». Et, à l’avenir, de ne plus montrer de telles scènes dans l’émission, diffusée en prime time.

« Nous espérons que votre groupe ne souhaite pas que son nom soit durablement associé à la banalisation de la cruauté envers des moustiques innocents et vulnérables », interpelle l’association dans sa lettre.

Image par WikiImages de Pixabay

Essayez plutôt

La NASA va envoyer une sonde spatiale avec la représentation d’un homme, d’une femme et d’un individu non-binaire

La NASA va envoyer dans l’espace une sonde spatiale destinée à explorer les limites de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.