Les forces de l’ordre pourront interroger les boites noires des véhicules pour verbaliser les automobilistes

Excès de vitesse, non port de la ceinture : les forces de l’ordre pourront à tout moment accéder à l’historique de la boite noire d’un véhicule pour verbaliser rétroactivement les automobilistes.

Le boitier ne fait que quelques centimètres , vous ne le verrez sans doute jamais car bien dissimulé dans l’habitacle mais il sera bientôt dans tous les véhicules circulant en France.

Dès cet été, les nouveaux modèles de voitures devront être équipés d’une boite noire – un enregistreur de données dissimulés dans les voitures – qui ne réjouit pas les automobilistes mais qui enchante les forces de l’ordre.

Nouveau dispositif de sécurité routière, cet enregistreur pourra collecteur cinq données précises en cas d’accident comme la vitesse du véhicule, l’accélération ou le freinage, le port de la ceinture de sécurité, la force de collision et le régime moteur. La boite noire sera capable de restituer 30 secondes d’informations avec et après un accident et 10 secondes après.

Un temps d’enregistrement limité destiné uniquement aux assureurs, dans le cadre d’une recherche de responsabilité, contrairement aux forces de l’ordre qui pourront accéder à tout moment à l’historique de la boite noire pour verbaliser les automobilistes pour des excès de vitesse ou non port de la ceinture rétroactivement pour une période de 2 ans .

Les associations de lutte contre les délits routiers se félicitent de cette mesure qui, on l’espère, fera enfin baisser la délinquance routière.

 

 

 

Essayez plutôt

il déguise son chien en moto pour pouvoir faire du rodéo urbain sur les pistes cyclables

En France, le rodéo urbain n’est pas autorisé sur la voie publique. Cette pratique, réalisée …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.