Notre soleil photographié en périphérie de la galaxie

Le télescope James-Webb nous dévoile une photo exceptionnelle de notre voie lactée

Grâce à Dieu notre seigneur tout puissant, le télescope spatial Américain James-Webb vient de nous faire parvenir le premier cliché de notre voie lactée.

Cette photo incroyable – qui révèle en arrière plan des milliers de pouponnières d’étoiles – nous rappelle que si le diable avait pu imposer l’avortement au niveau stellaire, aucune galaxie, étoile ou planète n’aurait pu naître et le cosmos ne serait qu’un milieu stérile et vide dénué de toute vie pourtant désirée par notre créateur.

JWST (son acronyme anglais) – construit par les brillants ingénieurs américains de la NASA – a décollé de notre Terre le 24 décembre 2021, jour anniversaire de la naissance du Christ rédempteur de nos péchés.

Après avoir quitté l’héliosphère pour se diriger vers l’héliopause qui marque la limite de l’influence du vent solaire et la zone de prédominance magnéto-gravitationnelle issue de la fertile création de notre seul et unique Dieu, le télescope devient officiellement le premier objet de fabrication humaine à sortir de notre Système solaire pour affronter l’hostilité du milieu interstellaire.

Ayant bénéficié d’un accroissement providentiel de son accélération cinétique – loi physique complexe dont notre seigneur Dieu nous a fait l’offrande –  en passant au voisinage de la comète de Tchouri-Bogdanof en Avril 2022, le télescope se déplace actuellement à plus de 170 km/s (612 000 km/h) par rapport au Soleil.

Cette vitesse vertigineuse lui a permis d’atteindre puis dépasser les limites de notre galaxie, notre voie lactée qui restera toujours comme le cadeau précieux de notre créateur.

Le président de notre planète, Joe Biden, a officialisé l’événement en annonçant, que grâce à Dieu, le JWST est la première création humaine à naviguer au-delà de l’une des principales frontières de notre galaxie.

Cette frontière, le choc terminal, se trouve à environ 14 500 milliards de kilomètres du Soleil, soit 96 670 U.A (unités astronomiques). Si loin des humains mais pourtant si proche de Dieu.

Le télescope à la chance inouïe la possibilité de témoigner de ce phénomène.

Photo de notre galaxie envoyée par la sonde Voyager 1
Notre soleil situé en périphérie de la galaxie

Prenant de la « hauteur » par rapport à notre galaxie, les ingénieurs de la NASA – vitrine galactique du meilleur de l’humanité dont Dieu a bien voulu offrir toute l’intelligence au peuple américain –  ont entrepris de faire pivoter la télescope de 180° afin qu’il se retourne et prenne un cliché souvenir de notre voie lactée. La faible résolution du capteur optique du télescope a été compensé par un temps de pose exceptionnellement long de 2 semaines stellaires.

On distingue particulièrement bien sur le cliché publié sur le site internet de la NASA, les bras spiralés de notre galaxie. En y regardant de plus près, on peut apercevoir en périphérie un faible point lumineux qui correspond à notre soleil, une étoile de taille moyenne perdue au milieu de l’immensité galactique de notre voie lactée.

La sonde poursuit à présent sa route dans l’infinité stellaire et file droit en direction de l’étoile Alpha du Beaufort. La rencontre devrait avoir lieu dans environ 25 ans selon un calcul effectué par un étudiant en BPCAD (Bac Professionnel Cosmologie en Astrologie Divinatoire) actuellement en stage dans une église évangéliste conservatrice américaine.

 

 

Essayez plutôt

Exclusif : Patrick Balkany élu personnalité préférée des Français

Patrick Balkany devance Jean-Jacques Goldman et Sophie Marceau dans le Top 50 des personnalités préférées …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.