Un satellite géostationnaire évite de justesse un drone

Le 19 février, un drone volant à 600 km d’altitude a failli entrer en collision avec un satellite géostationnaire de communication, rapporte le Bureau d’Analyse des Intercommunications Satellitaires Européennes (BAISE).

Un incident qualifié de grave, selon l’organisme français.

Le rapport ne donne pas plus de détails sur le déroulement des faits, ni sur le gabarit du drone ou sur l’identité de son pilote. Le satellite a en tout cas pu poursuivre son vol et continuer à émettre normalement.

« Une collision aurait eu des conséquences catastrophiques » nous avoue le conseiller ministériel de la poste et des télécommunications.

« Ce satellite, affrété par la société nationale TDF, joue un rôle essentiel dans le rayonnement culturel de la France. C’est lui, en effet,  qui est chargé de retransmettre les programmes des chaînes de la TNT et notamment ceux de la célèbre émission des anges de la télé-réalité » nous confie t-il avec des trémolos dans la voix.

Faire voler un drone est interdit à proximité d’un satellite, et les règles encadrant les drones de loisir sont très strictes : ils ne doivent pas dépasser 150 kilomètres d’altitude. L’enquête du BAISE est toujours en cours.

 

Essayez plutôt

Un barbecue réalisé par des touristes à l’origine de l’incendie de la cathédrale de Paris

L’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris aurait été déclenché par des touristes souhaitant réaliser …

Un commentaire

  1. Hmm… Un satellite géostationnaire à 600 km d’altitude… Cherchez l’erreur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *