Un plan de lutte contre la maladie de Lime

La ministre de la santé a rendu public un plan national de lutte contre la maladie de Lime transmise par les artisans serruriers et les ajusteurs.

La lime, cet outil servant à usiner la matière, a été très médiatisé dernièrement, en particulier parce qu’il peut causer une maladie infectieuse, aisément traitable et identifiable dans sa forme aiguë, mais qui devient bien plus complexe à soigner dans ses formes tardives.

La maladie de Lime, qui toucherait plus de 26 000 personnes supplémentaires chaque année, présente en effet des signes cliniques subjectifs (maux de tête, troubles de la mémoire) et le diagnostic est alors difficile à poser. Quant aux tests d’aide au diagnostic, ils sont imparfaits.

Et pourtant, il est très facile de s’en protéger. Le Haut Conseil de la Santé publique vient donc de présenter un plan national de lutte très attendu par la communauté scientifique.

Parmi les mesures proposées, on retiendra celle qui recommande l’usage d’un gel lubrifiant. En effet, la lime travaillant par arrachement de petits morceaux du matériau  s’effectuant généralement en de multiples passages sur la pièce à usiner, l’usage d’un lubrifiant réduira le risque d’échauffement et par association celui de la transmission d’ autres maladies vectorielles véhiculées par la Lime.

D’une façon générale, le ministère de la Santé recommande de se tenir à l’écart des artisans serruriers et des ajusteurs qui ont méchamment tendance à limer tout ce qui se présente à leur portée.

 

Essayez plutôt

Prostitution : les Chèques-Vacances désormais acceptés comme moyen de paiement

Afin d’élargir la gamme des prestations accessibles avec les Chèques-Vacances, le ministère chargé de l’action …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *