Un CRS sanctionné par sa hiérarchie pour avoir tiré au flash-ball dans la jambe et non dans le visage d’un gilet jaune

Ces images, choquantes, ont largement été partagées par les forces de l’ordre via les réseaux sociaux : on y voit distinctement un CRS tirer volontairement au flash-ball dans la jambe d’un manifestant en gilet jaune alors qu’il était très facile d’éviter cette partie du corps et viser le visage.

Les commentaires laissés sur la page FaceBook – partagées plus d’un million de fois par nos valeureux défenseurs de l’ordre républicain – sont unanimes : un tel comportement doit être sévèrement sanctionné.

« On ne peut pas laisser l’anarchie s’installer parmi les collègues » s’insurge le porte parole du puissant syndicat des forces de l’ordre.

Et de préciser : « On a déjà suffisamment de mal à se concentrer pour viser les yeux alors si des collègues viennent saboter les statistiques en tirant dans les jambes, on pourra s’asseoir sur notre prime d’éborgnage » rajoute t-il furieux.

Le ministère de l’intérieur a décidé de frapper fort, ce qui n’étonnera personne, en sanctionnant sévèrement le CRS fautif.

Essayez plutôt

Nouvelle action des femmes Esquimaux dans les piscines municipales pour demander l’autorisation du port de la combinaison en peau de phoque

Les femmes esquimaux ont justifié cet « acte de désobéissance civile » comme une protestation …

Un commentaire

  1. OMG JY CROIT PA JE LE SAVAIS LETAT NOUS MANIPULENT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.