Un célèbre physicien pense avoir trouvé la preuve d’un ancien univers dans un volcan d’Auvergne

ESPACE – On dit parfois que l’histoire est un cycle, un éternel recommencement. Et si c’était le cas pour l’univers également ? Et si le Big Bang n’était pas le début de tout, mais un simple renouveau, une renaissance après la mort d’un précédent ?
Cette théorie est un peu folle, c’est son créateur qui le dit, mais pas totalement à exclure. Et mérite qu’on s’y attarde, car l’auteur en question s’appelle Roger Penrose. C’est un célèbre mathématicien et physicien, ancien collègue de Stephen Hawking et à l’origine de nombreuses découvertes cosmologiques.

Cette « cosmologie cyclique conforme » (CCC) a été imaginée en 2005. Mais, comme la plupart des théories visant à expliquer ce qu’il a pu se passer avant et pendant le Big Bang, elle est très difficile à vérifier. Justement, rapporte Live Science ce mardi 21 août, Roger Penrose a publié un article dans lequel il affirme avoir observé des cercles étranges au fond d’un cratère d’un volcan auvergnat (Le puy de la Vache). Des sortes de fantômes de l’univers qui aurait précédé le nôtre.
Actuellement, les scientifiques sont plutôt d’accord pour dire que notre univers a commencé avec le fameux Big Bang. Avant, il n’y avait rien que du vide, ou plutôt une « mousse quantique », sans masse, sans espace, sans temps, mais bourrée d’énergie. Celle-ci, d’une manière ou d’une autre, s’est transformée en matière, créant ainsi notre univers, notre espace-temps. Mais personne semble-t-il n’avait situé l’origine de l’univers en Auvergne.
Le maire de Saint-Genès-Champanelle, commune sur laquelle se situe le volcan, a pris immédiatement un arrêté interdisant l’accès au cratère, afin que « ce qui est peut-être le lieu d’origine de notre monde » (sic) soit préservé.

Essayez plutôt

Top 5 des insultes raffinées à prononcer en société après une piqûre de moustique

Ils sont petits, ils sont malins et ils attaquent la nuit, le jour, à l’extérieur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *