Ultime rebondissement dans l’affaire Benalla : toute l’histoire n’était en réalité qu’un gag monté par Cyril Hanouna

Cela restera sans doute le meilleur gag jamais réalisé par Cyril Hanouna et son équipe. L’animateur vedette de l’émission « Touche pas à mon poste » a en effet réussi à tromper la France entière en se faisant passer pour le sulfureux Alexandre Benalla.

Tout commence le 20 décembre 2017, Cyril Hanouna anime un « Touche pas à mon poste » spécial fêtes de fin d’année. L’occasion pour le présentateur d’appeler le président de la République Emmanuel Macron pour lui souhaiter, en direct, un joyeux anniversaire. Mais l’histoire ne s’arrête pas là. L’animateur vedette rappelle, pendant la pause publicitaire, le président pour lui proposer de réaliser ensemble un gag. D’abord hésitant, Emmanuel Macron accepte finalement, c’est pour lui une occasion inespérée de se rapprocher de la jeunesse, trop souvent négligée par les politiques.

Tout s’enchaîne alors très vite. Cyril Hanouna propose de se mettre dans la peau d’un personnage imaginaire, caricature poussée à l’extrême d’un barbouze également membre de la garde rapprochée du président. Le prénom Alexandre est emprunté à un cousin de l’animateur et le nom Benalla a été choisi pour avoir la même consonance que Hanouna. Ne reste plus qu’à l’équipe de l’animateur et à celle du président de travailler ensemble pour donner naissance à ce mystérieux personnage sur fond d’intrigue de copinage malsain avec le pouvoir. Cyril Hanouna, habillement déguisé par l’équipe de maquilleurs du président, est méconnaissable. Le personnage d’Alexandre Benalla prend vie.

Le scénario, désormais bien connu des français, est ensuite construit minutieusement pour poser, étape par étape, tous les codes d’un scandale politique :

  • personnage qui se déguise en policier pour aller frapper des étudiants et qui est symboliquement suspendu 15 jours,
  • récupération d’images de vidéo-surveillance qui auraient dû être supprimées au bout d’un mois,
  • appartement de fonction luxueux,
  • voiture de police digne d’un diplomate,
  • accès au grade de lieutenant-colonel à seulement 26 ans,
  • badge d’accès à l’assemblée nationale,
  • salaire de ministre, permis de port d’arme ….

Et ça a marché ! « Et même au delà de toute espérance » avoue hilare l’animateur.

Le président de la République aurait cependant émis quelques réserves suite à l’audition du ministre de l’intérieur devant les députés, scène qui n’était absolument pas prévue dans le scénario. « Nous sommes peut-être allé un peu trop loin » aurait d’ailleurs déclaré Emmanuel Macron en privé.

Essayez plutôt

Accident de chasse : après la mort d’un randonneur, plusieurs maires interdisent les promenades en forêt

La semaine dernière, un randonneur était à nouveau tué par un chasseur. En réaction, les …

6 Commentaires

  1. Et voilà c bien ce genre d’article qui est rapidement partager. Bravo a vous encore vous êtes des génies en démontrant que les gens son idiot

  2. Même si c’est peut être moi L’Idiot car les partage son aussi fake. Quoi que, vitre article a rigueur scientifique est bien passer au crible de certains journaux donc l’info scientifique a du bien tournée sur la toile internet.

  3. brandon GIOVANNONI

    Ok il en parle pas sur BFM bande de Mito laisser cyril tranquille

    • OUAIS C’EST VRAI ! LAISSEZ BABA TRANQUILLOU !!!
      VOUS AVEZ PAS UN POIL DE CREATIVITÉ FACE A LUI ! METTRE DES TARTES A LA CREME DANS LES SLIPS DES INVITÉS VOILA CA C’EST LOL !!! PAS VOUS !!!!

  4. Panique au sommet de l’Etat:certains (comme la présidente de la commission d’enquête de l’Assemblée nationale ..)s’empressent d’étouffer ce qui peut encore l’être.La macronie n’était que de la com.Les représentants de LREM en sont devenus pathétiques !

    • La macron il amorce son déclin à la vitesse grand Vous. Ses électeurs bernés commencent à ouvrir,tardivement les yeux.Sa présidence restera dans les mémoires comme celle d’un dictateur digne d’une République bananiers ! !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *