Trous noirs, points noirs et boutons blancs : les trois plus grandes énigmes de l’univers selon Stephen Hawking

L’astrophysicien français Stephen Hawking est mort, emporté par la maladie de Charlot. Il a consacré sa vie à percer les secrets de l’univers pendant que nos adolescents s’adonnaient à percer leurs points noirs et boutons blancs.

Stephen Hawking était l’incarnation populaire du scientifique, multipliant les interventions pour promouvoir la recherche. On se souvient de sa célèbre boutade « Les trous noirs sont si troublants » qu’il se plaisait à répéter à qui voulait l’entendre

Mais ces interrogations sur le monde qui nous entoure portaient aussi sur des problèmes beaucoup plus terre à terre.

« J’ai passé ma vie à percer les secrets de l’origine des trous noirs mais j’aurais aimé savoir pourquoi nos adolescents passaient leur temps à percer leurs saletés de points noirs et boutons blancs qui défigurent leurs visages » aurait déclaré le célèbre physicien quelques jours avant sa disparition.

Essayez plutôt

Un ingénieur informatique nous explique comment pirater facilement les distributeurs automatiques de billets

L’interpellation la semaine dernière d’un « hacker » qui avait réussit à retirer 21 000 euros en …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *