La poupée espion Cayla dissimulait un compteur Linky à l’intérieur de son corps

La caméra du compteur communicant Linky était dissimulée derrière l’œil en verre de la poupée et filmait, à leur insu, les pauvres petits enfants innocents.

Cayla est une poupée pour enfant connectée : grâce à un micro et un haut-parleur, nos petites têtes blondes peuvent lui poser des questions auxquelles elle répondra, tandis qu’une application smartphone enregistre ces réponses, les reconvertie en texte et permet d’établir un dialogue.

Derrière cette façade magique se cache pourtant une réalité nettement plus sombre : la poupée connectée est accusée de pouvoir espionner vos conversations et celles de vos enfants. Équipée d’un haut-parleur et d’un micro, les dialogues qu’elle enregistre sont collectés par des serveurs qui inquiètent les autorités.

Une association de consommateurs a souhaité en savoir plus et a ouvert le ventre de la poupée. On devine sa surprise en découvrant que la poupée intégrait également un compteur communicant Linky dont la caméra espion était dissimulée derrière l’œil en verre de la poupée. (NDLR : Nous avions déjà révélé dans nos colonnes le scandale de la caméra espion du compteur Linky http://www.scienceinfo.fr/le-compteur-electrique-linky-dissimule-une-camera-espion/)

« Non seulement la poupée pouvait retransmettre nos conversations mais en plus, elle pouvait communiquer au gestionnaire d’énergie les images enregistrées grâce à la caméra espion dont est équipé le compteur Linky » s’insurge Frédéric Chalopin, le responsable de l’association de consommateurs QUOI ACHETER

Du côté d’EDF, on tente de minimiser l’affaire en précisant que le champ électromagnétique émit par le compteur Linky est largement moins important que celui des smartphones ou consoles de jeu utilisés quotidiennement par les enfants.

Dans un communiqué, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL)  souhaiterait que les utilisateurs soient informés des traitements de données mis en œuvre par la société distribuant la poupée ainsi que le gestionnaire d’énergie EDF. Si ces conditions sont réunies, la poupée ne présenterait pas plus de risque d’atteinte à la vie privée qu’un enfant postant des vidéos sur les réseaux sociaux.

 

 

 

Essayez plutôt

En hommage au chanteur, les disques en or des sondes Voyager seront remplacés par des disques 33 tours de Johnny Hallyday

Le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES) a décidé d’affréter une mission chargée de remplacer les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *