Plan pauvreté : le président Macron propose une régulation des naissances chez les pauvres

Aujourd’hui, 19,1 % des Français de moins de 18 ans vivent au-dessous du seuil de pauvreté. Et toute cette misère ne cesse de gagner du terrain, avec pour effet pervers de fragiliser notre société et rendre moins attractive notre belle France aux nombreux touristes venus du monde entier. D’ailleurs, les chiffres sont éloquents : 68% des chômeurs, 83% des allocataires de prestations familiales et 95% des délinquants sont des pauvres.

Le président Macron, qui a le secret des formules chocs, avait judicieusement souligné que : « … On met un pognon de dingue dans les minima sociaux  … ».

A juste titre, on peut effectivement se demander quel intérêt y a t-il à ce que les pauvres se reproduisent ? Et les statistiques sont formelles : les pauvres engendrent des enfants pauvres qui adultes donneront naissance à des enfants pauvres, et ainsi de suite.

Face à ces gens « qui ne sont rien » et « qui ne savent pas écrire », notre président, pragmatique, propose tout simplement de réguler les naissances chez les pauvres. Mesure de bon sens diablement plus efficace que la distribution sans fin de prestations familiales qui ruinent notre pays. Un contrôle strict des naissances permettrait donc de mettre fin, une fois pour toute, à ce cycle infernal de la pauvreté.

Interrogées, les multinationales Nutella, Apple et Mc Donald’s restent cependant dubitatives sur cette mesure et se demandent, si les pauvres disparaissent. qui va bien pouvoir alors acheter leurs produits ?

Essayez plutôt

Hausse des carburants : il tente de ramener dans ses bagages en cabine un jerrycan d’essence depuis l’Arabie saoudite

La compagnie aérienne Air France-KLM rappelle qu’il est strictement interdit de transporter du carburant dans …

Un commentaire

  1. Dans un premier temps. Si la pauvreté persiste, il faudra opter pour une régulation drastique. Réguler la fertilité ou l’espérance de vie des pauvres. En saturant leur alimentation de cancérogènes et perturbateurs endocriniens par exemple. Le débat doit être abordé sans tabou. Il faut vaincre la pauvreté. C’est un noble combat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *