Nouvelle action des femmes Esquimaux dans les piscines municipales pour demander l’autorisation du port de la combinaison en peau de phoque

Les femmes esquimaux ont justifié cet « acte de désobéissance civile » comme une protestation contre les règlements des piscines, qu’elles jugent discriminatoires.

Une dizaine de femmes esquimaux vêtues de combinaisons en peau de phoque ont mené une action dans plusieurs piscines municipales pour revendiquer le droit de se baigner avec cette tenue interdite, a-t-on appris auprès de la police.

Ces femmes, accompagnées de militants associatifs, ont pénétré dans les piscines municipales pour se baigner, en dépit de l’intervention de vigiles et de la direction de l’établissement.

L’opération, pour laquelle les médias locaux avaient été conviés, s’est terminée sans heurts. La préfecture annonce que « les agents de la police municipale et nationale ont contrôlé leur identité avant leur retour aux vestiaires. Les contrevenantes au règlement ont été verbalisées ». Elles ont écopé d’une amende de 35 euros.

En avril, des femmes soutenues par cette même association citoyenne avaient déjà conduit une action similaire dans une autre piscine municipale de notre territoire. Devant la presse, elles avaient justifié cet « acte de désobéissance civile » comme une protestation contre les règlements des piscines, qu’elles jugent discriminatoires. Elles estiment n’enfreindre aucune règle d’hygiène ou de sécurité et expliquent agir « sans aucune conviction identitaire », mais pour défendre la « liberté de toutes les femmes ».

Rappelons que les esquimaux, du fait des températures excessivement basses qui règnent au pôle Nord, portent en permanence leurs combinaisons en peau de phoque et ceci même lorsqu’ils prennent des douches ou ont des rapports sexuels (une fois par an, au solstice d’été lorsque la température dépasse -10°C).

Le Rassemblement national a dénoncé dans un communiqué une « provocation esquimaude », qui vise « à revendiquer et imposer un communautarisme vestimentaire polaire au même titre qu’est désormais exigée la mise en place d’un communautarisme alimentaire arctique ». Rappelons que les esquimaux se nourrissent exclusivement de poissons crus, une tendance qui tend à s’imposer massivement dans notre beau pays.

L’affaire n’en reste pas là. Un groupe Facebook invite les français à aller se baigner habillés de peau de baleine, une pratique qui révulse les esquimaux, la baleine étant vénérée et protégée car elle est l’incarnation même du dieu du froid Miko.

 

Essayez plutôt

Sondage : 97% des féministes rêveraient secrètement d’être un mâle viril

Une enquête réalisée par un institut de sondage auprès d’un panel de 1578 femmes se …

4 Commentaires

  1. C’est quand même plus beau qu’un burkini

  2. TOUT HABILLEES !………RIRES

  3. Qu’elles gardent leur costume traditionnel est politiquement correct mais que font elles du petit batonnet en bois.

  4. Jacques Kuss- Person

    La baignade en costard- cravate devrait être obligatoire dans les piscines municipales, ne nous laissons pas pervertir par des influences étrangères. Il faut encadrer toutes les activités sociales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.