MIR : La lessive préférée de Madame Pesquet pour laver la combinaison spatiale de son spationaute de mari.

Depuis le retour sur terre de Thomas Pesquet, son épouse nous avoue – épuisée – passer ses journées à laver tout le linge sale que son spationaute de mari a redescendu de la Station Spatiale Internationale. Et il semble que la lessive MIR soit la plus adaptée pour éliminer les taches rebelles présentes sur la combinaison spatiale de son spationaute de mari.

Thomas Pesquet vient de passer six mois dans la Station Spatiale Internationale. Evidemment, aucun lave-linge n’est présent là haut dans l’espace et c’est tout naturellement que le spationaute français est redescendu sur terre avec près de 52 kg de linge sale.  Son épouse, épuisée par toute cette lessive en retard, se confie à l’équipe de ScienceInfo :

« Je comprends maintenant pourquoi Thomas était content de respirer l’air frais des steppes du Kazakhstan. Après avoir ouvert le sac contenant son linge sale, j’ai réalisé que ça ne devait pas toujours sentir la rose tout là haut dans l’espace ».

Visiblement épuisée par les lessives , Madame Pesquet nous avoue que la lessive MIR est la seule susceptible de venir à bout des taches rebelles présentes sur la combinaison de son mari.

« Je ne sais pas ce qu’ils cuisinaient tout là haut mais en tout cas, ils mangeaient comme des cochons » déclare t-elle avant de reprendre son souffle pour tenter de placer dans le tambour de la machine la combinaison spatiale de son mari qui pèse quand même plus de 100 kg sur notre bonne vieille terre.

Essayez plutôt

Ramadan : un astronaute musulman épuisé par les 16 levers et couchers de soleil journaliers à bord de la Station spatiale internationale

C’est actuellement la période du ramadan pendant laquelle les mulsulmans doivent jeûner du lever au …

3 Commentaires

  1. Bande de vendus ! C’est quoi cet article pathétique ? J’ai cherché sur google comment faisaient les astronautes pour leur linge. Votre article est apparu.

    Déjà, en lisant le résumé, je sentais le truc venir. Mais, j’avais besoin d’en avoir le coeur net. Histoire de ne pas être écoeuré sans raison. Et bien pour un site qui s’appelle « scienceinfo », faire un article pareil, c’est ridicule.

    Rien de scientifique. D’autant plus que les affaires sales sont envoyées dans un module spécial qui brûle dans l’atmosphère.

  2. Ahah en fait j’ai pas vu votre site en entier… aussi ça avait l’air bien gros !! Énorme. Vous avez bien réussit votre coup ahah je suis bien tombé dans le panneau !

    Ça montre bien qu’on vit dans un monde où ce genre d’informations devient tellement normal que le second degré ne m’a même pas sauté au visage.

    J’étais tellement écoeuré de cette mentalité où on donne de l’information de merde que j’ai sauté les yeux fermés et je vous ai dit de tout. J’avais besoin de cracher un peu sur des connards je crois. Mais ça va vous n’en n’êtes pas ahah.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *