Microsoft condamné pour avoir installé illégalement sa mise à jour Windows 10 sur des iMac Apple

La justice française a condamné Microsoft à 50 000 € de dommages et intérêts pour avoir infecté des ordinateurs iMac Apple avec une mise à jour illégale autorisant la migration du système d’exploitation Mac OS X vers Windows 10.

La presse spécialisée se fait régulièrement l’ écho des pratiques de Microsoft pour relancer les utilisateurs de PC n’ayant pas encore fait le choix de migrer leur ancien système d’exploitation vers le nouveau Windows 10. Des relances agaçantes, presque quotidiennes et qui vont parfois jusqu’à l’installation forcée sans que l’utilisateur n’ait fait la moindre démarche en ce sens.

Des utilisateurs d’ordinateurs Apple qui se croyaient naïvement à l’abri d’un tel procédé d’installation forcée ont vite déchanté lorsqu’ils ont constaté un matin, en allumant leur iMac, que Windows 10 avait purement et simplement remplacé le système d’exploitation d’origine Mac OS X. Les forums informatiques regorgent de témoignages d’utilisateurs Apple victimes de cette installation forcée.

Catherine Nicolet, graphiste indépendante, en sait quelque chose. Elle a porté plainte contre Microsoft et a obtenu gain de cause. Un juge français a condamné le géant du numérique à lui verser 50 000 € de dommages et intérêts.

« J’ai allumé mon ordinateur un matin et j’ai découvert le logo Windows et nombre de fenêtres et icônes inutiles!», nous déclare-t-elle encore sous le choc.

Et de rajouter : « J’étais dans l’incapacité de travailler après cette mise à jour non autorisée sur mon ordinateur iMac. Je n’avais jamais entendu parler de Windows 10. Personne ne m’a demandé si je voulais effectuer cette fichue mise à jour ». 

La plaignante demandait, outre des dommages et intérêts, une compensation des pertes d’argent relatives au non-fonctionnement de son outil de travail pendant plusieurs jours. Elle s’était adressée, dans un premier temps, au service technique de Microsoft qui n’a pas pu lui venir en aide.

L’entreprise, condamnée en première instance, avait d’abord fait appel avant de se rétracter. Elle renonce à faire de nouveau appel pour éviter des «dépenses inutiles d’actions juridiques plus poussées et plus longues».

Une brèche vient-elle de s’ouvrir dans la stratégie marketing agressive de Microsoft destinée à imposer le plus rapidement possible Windows 10 ?

Essayez plutôt

Un barbecue réalisé par des touristes à l’origine de l’incendie de la cathédrale de Paris

L’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris aurait été déclenché par des touristes souhaitant réaliser …

3 Commentaires

  1. unhommepascontent

    C’est bien de détourner les vrais informations, c’est une Américaine qui a eu la MaJ sur un PC (et non un iMac), qui a demandé 10k dollars de dédommagement. Donc aucunement la justice française, mais la justice américaine, et ce n’est pas possible de supprimer Mac OS aussi facilement qu’en fessant une MaJ, donc votre site est vraiment nul…

  2. C’est tellement vrai !
    Puis je suis sûrs que chez microsoft ils ont aussi des ingénieurs pour créer des pannes et bugs divers !!
    Il y a +-4 mois: Je débranche souvent mon câble rj45 quand j’ai des coupures internet.. Aucun souci..
    Mais depuis quelques mois cela à changé..
    Je suis sûrs que ces fameux ingénieurs se sont rendu compte que retirer ce câble n’a aucun effet..
    Maintenant il y a 80% chance que l’ordinateur freeze. Aucun programme ne veut plus démarrer.
    Même le task manager.
    Cela dure au moins 5 minutes. Mais parfois plus et parfois je suis obligé de faire un reset..
    C’est windows le virus !

  3. Ha Ha Ha, j’croyais qu’y avait pas de virus sur Mac.
    Maintenant, tous les utilisateurs de Mac, vous allez vous la fermer votre grande gueule de frimeurs.
    A égalité que vous êtes, comme tout l’monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *