Un mathématicien consacre sa vie à trouver un nombre premier composé de 22 millions de chiffres et tout le monde s’en fout.

Cela faisait plusieurs dizaines d’années que Godfried Van Rian, mathématicien islandais de renom, travaillait sans relâche sur l’algorithme mathématique lui permettant de trouver le plus grand nombre premier jamais encore découvert.

Et c’est à Reykjavik (Islande), dans la nuit du 15 décembre au 26 janvier, que son ordinateur lui offrit la consécration tant recherchée en crachant sur 2756 mètres de listings informatiques les 22 millions de chiffres du plus grand nombre premier jamais encore mis au jour.

Mais le désenchantement de Godfried Van Rian fut à la hauteur de tous les espoirs qu’il portait en sa découverte. Très vite, il s’avéra que ses amis, ses collègues, la communauté scientifique internationale …. en fait, tous les habitants de notre planète n’en avaient strictement rien à branler.

Un algorithme permettant de déplomber l’accès aux chaînes payantes du câble, de pirater la liaison wifi de son voisin ou d’espionner les textos de sa voisine, voilà une découverte qui pourrait fédérer les peuples et susciter un vif regain d’intérêt pour les sciences. Mais un nombre premier de 22 millions de chiffres …. pff ….

D’ailleurs, même le rédacteur de cet article commence à demander pourquoi il a consacré son temps à rédiger un post dont tout le monde, également, se contrefout royalement.

Essayez plutôt

L’usine d’embouteillage du Pastis 51 est-elle une cellule dormante de la zone 51 ?

La zone 51 est une aire géographique du Nevada aux États-Unis où se trouve une …

Un commentaire

  1. Pour me faire rire sans doute 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.