Le conseil d’Etat valide l’utilisation des mines antipersonnel pour la chasse au gibier

Le recours de la Ligue de protection des animaux contre l’utilisation des mines antipersonnel par les chasseurs a été rejeté par le Conseil d’État pour cinq départements du Sud-Est. Les chasseurs parlent d’une victoire sur les mensonges. La LPA dénonce une pratique qui menace les espèces protégées et les promeneurs, elle envisage un recours européen.

Le Conseil d’État a validé l’utilisation des mines antipersonnel dans les départements des Alpes-de-Haute-Provence, des Alpes-Maritimes, des Bouches-du-Rhône, du Var et du Vaucluse, soit une bonne partie de la région PACA. La Ligue de protection des animaux (LPA) avait déposé un recours contre cette chasse d’un autre temps dans la région. Les sangliers, les biches et les renards sont ainsi démembrés vivants lorsqu’ils posent une patte sur les mines antipersonnel posées à même le sol. La LPA étudie désormais la possibilité de déposer un recours devant la Cour européenne de justice.

L’association de défense des chasses traditionnelles à l’explosif (ADCTEX) apprécie cette décision du Conseil d’État. Pierre Bourbier, le président de cette association, espère ainsi en finir avec les arguments des défenseurs des animaux : « C’est surtout une victoire contre les mensonges et l’idéologie. Les opposants disent sans arrêt que la chasse à la mine est cruelle, que les animaux sont défragmentés vivants: c’est complètement faux ! Les animaux n’ont pas trop le temps de souffrir et nous leur évitons des souffrances inutiles car, contrairement à la chasse traditionnelle, ils sont démembrés naturellement par l’explosif et nous intervenons rapidement pour les achever d’une balle dans la tête. ».

Le président de la ligue de protection animaux rétorque que la chasse à la mine antipersonnel n’est pas sélective et menace sérieusement les randonneurs qui se promènent dans les bois. Pour les chasseurs, ce problème peut-être résolu très simplement en interdisant l’accès aux bois à tous les promeneurs pendant la période de la chasse.

 

Essayez plutôt

Cette gélule permettant de stopper le vieillissement coûte 10 millions de dollars

La liste des millionnaires désirant acheter cette gélule, véritable élixir de jeunesse, ne cesse de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *