L’alien n’arrête pas de lui baver dessus : une astronaute porte plainte pour harcèlement sexuel

Lassée de subir au quotidien les jets de bave et les remarques acides d’un alien Xénomorphe, une astronaute du vaisseau spatial USCSS Nostromo s’est finalement décidée à porter plainte contre la méchante créature pour harcèlement sexuel.

Ce sont sans doute les récents et nombreux témoignages de femmes harcelées qui ont poussé la lieutenante Ellen L. Ripley à porter plainte contre un alien Xénomorphe.

Cette créature endoparasitoïde extraterrestre a en effet la fâcheuse habitude de se coller aux spationautes pour leur baver dessus et montrer de façon insistante ses griffes, ses crocs et sa queue aiguisée. Lassée par ses démonstrations masculines déplacées, une spationaute du vaisseau spatial USCSS Nostromo s’est décidé à porter plainte pour harcèlement sexuel contre l’indélicat alien.

« Supporter la présence de cette créature baveuse à l’humour acide pendant mes 125 années de cryo-sommeil (NDLR : du système Binaire Zeta Réticuli à la Terre) reste particulièrement insupportable, une bonne plainte pour harcèlement sexuel va sérieusement le calmer » nous a déclaré passablement excédée la lieutenante du vaisseau spatial.

Essayez plutôt

Secrètement amoureux d’une cliente, l’employé du McDonald’s lui déclare son amour en se masturbant dans son hamburger

La longue liste des corps étrangers retrouvés dans les hamburgers s’enrichit aujourd’hui du délicat présent offert …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *