La ministre de l’Ecologie propose de jeter nos déchets nucléaires dans les mini trous noirs créés par le CERN

La ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal, a proposé de se débarrasser définitivement de nos encombrants déchets nucléaires en les jetant tout simplement dans les mini trous noirs engendrés par l’accélérateur de particules du CERN

Afin d’apaiser les esprits, à la suite de la controverse liée à l’enfouissement des déchets nucléaires dans le centre de stockage du plateau de Bure, la ministre de l’Ecologie se devait de réagir avec diligence en proposant d’autres alternatives plus pertinentes.

Après avoir envisagé de larguer les déchets dans la lave des cratères des volcans d’Auvergne, Madame Ségolène Royal, jamais à court d’idées, a évoqué une piste qui pourra enfin réconcilier les écologistes et les tenants du tout nucléaire.

Ayant eu vent de la mystérieuse disparition d’un physicien travaillant au CERN (voir article sur ScienceInfo), la ministre a proposé, dans un éclair de génie qui la caractérise si bien, de déverser tout simplement nos encombrants déchets nucléaires dans les mini trous noirs quantiques engendrés par l’accélérateur de particules du CERN. Une proposition atypique à laquelle semblent pourtant avoir adhéré tous les acteurs du nucléaire, y compris les militants du réseau « Sortir du nucléaire ».

Raël, guide suprême, ami des extraterrestres et des trous noirs
Raël, guide suprême, ami des extraterrestres et des trous noirs

Seuls quelques irréductibles du mouvement Raëlien (mouvement pour l’accueil des Elohim créateurs de l’Humanité) s’opposent radicalement à cette solution.

Raël, de son vrai nom Claude Vorilhon, fondateur et guide suprême du mouvement Raëlien, s’insurge :

« C’est un peu trop facile de déverser nos déchets chez nos amis extraterrestres. Imaginez un peu leurs réactions lorsqu’ils verront arriver, de l’autre côté du trou noir, toutes nos poubelles. Nous risquons d’engendrer un conflit intercosmique à répercussion électro-galactique cataclysmique »

freres_bogdanovArgument sans fondement qui, après conseil avisé auprès des astrophysiciens jumeaux Bokdanov, a été balayé d’un revers de la main par la ministre : « Le tuyau d’évacuation du trou noir ne peut pas arriver directement sur une planète car cela aurait pour effet de l’aspirer elle aussi par effet de siphon. Les extraterrestres ne risquent donc absolument rien »

Et de rajouter : » Et puis comme ça, il servira au moins à quelque chose cet accélérateur de truc bidule ». 

La seule question qui se pose est  de savoir si la taille du mini trou noir sera assez importante pour pouvoir y jeter directement les bidons de déchets sans avoir à les découper.

Essayez plutôt

A l’occasion du « Jour de la Terre », le fond mondial pour la nature WWF vous invite à éteindre les phares de vos voitures entre 20h et minuit lorsqu’elles sont au garage

A l’occasion du « Jour de la Terre » qui se déroule tous les 22 Avril, le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *