Un gendarme tient dans sa main l'objet du délit.

Ivre, il façonne des sexes sur les bonhommes de neige d’un jardin d’enfants et finit en garde à vue.

Un étudiant devra répondre des faits d’attentat à la pudeur et incitation à la débauche pour avoir sculpté des sexes masculins sur les bonhommes de neige ornant le jardin d’enfants d’une station de ski familiale de la région de Chamonix.

C’est en regagnant son domicile, après une fête bien arrosée, qu’un étudiant en médecine a eu la mauvaise idée de vouloir orner d’attributs masculin les bonhommes de neige trônant sur la pelouse enneigée d’un jardin d’enfants situé sur son trajet.

C’est la directrice de la garderie qui a découvert, horrifiée, les bonhommes de neige affublés d’une virilité hors norme. Identifié par les caméras de surveillance, le jeune adulte a été interpellé à son domicile puis placé en garde à vue dans les locaux du peloton de gendarmerie de Chamonix.

Interrogé, celui-ci aurait déclaré vouloir bien faire en mettant en application ses cours d’anatomie de la veille.

Effectivement, les attributs masculins dont étaient dotés les bonhommes de neige étaient très réalistes et confirment le talent artistique, employé malheureusement à tort, du jeune médecin.

Les bonhommes de neige ont été immédiatement émasculés et les objets du délit ont été placés au congélateur en attendant le procès du pervers qui a été immédiatement placé en garde à vue.

 

 

Essayez plutôt

Pour lutter contre la fraude, la nouvelle vignette suisse mesurera désormais un mètre de large sur un mètre de long

La nouvelle vignette suisse mesurera un mètre de large sur un mètre de long et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *