Insolite : Un Suisse francophone dépense plusieurs milliers d’euros pour apprendre … le québécois !

Ignorant qu’il partageait la même langue que nos cousins québécois, un producteur d’abricots de la région francophone du Valais (Suisse) souhaitant se rendre au Québec pour y commercialiser ses fruits, vient de débourser plus de 3000 € pour une méthode permettant d’apprendre en quelques semaines seulement … le québécois.

C’est une drôle de publicité dont cet agriculteur de la région du Valais (Suisse) se serait bien passé. Voulant profiter des nouvelles opportunités d’échanges commerciaux entre la Suisse et le Canada dans le cadre des accords CETA (accords commerciaux de libre échange), notre agriculteur a souhaité tenter sa chance dans la province de Québec pour y promouvoir ses abricots.

Ignorant que nos cousins québécois parlaient la même langue que les Suisses francophones du Valais, notre agriculteur s’est alors lancé sur internet à la recherche d’une méthode d’apprentissage des langues étrangères pratiquées dans la ville de Québec.

Séduit par une réclame de l’Institut de langues appliquées de Bruxelles (Belgique) vantant les mérites d’une méthode révolutionnaire permettant d’apprendre le québécois en seulement quelques semaines, notre agriculteur a  déboursé plusieurs milliers d’euros pour acquérir cette méthode apparemment révolutionnaire.

C’est en ouvrant son volumineux colis reçu par la poste et après avoir feuilleté les pages du premier des douze volumes de la méthode d’apprentissage que notre malheureux paysan valaisan s’est aperçu que la langue parlée par les Québécois n’était autre que sa langue maternelle pratiquée dans sa belle et sauvage région du Valais.

Oubliant quelques instants son légendaire flegme helvète, notre agriculteur a songé un moment porter plainte pour publicité mensongère. Pragmatique, il a cependant très vite réalisé que celle-ci n’aurait que très peu de chance  d’aboutir car la méthode d’apprentissage du québécois a rigoureusement tenue ses promesses : notre agriculteur parle à la perfection la langue maternelle de nos cousins de la belle province du Québec.

Honteux, le malheureux paysan jure que l’on ne l’y reprendra plus et se console en répétant à longueur de journée quelques grossièretés québécoises bien choisies qu’il a pu néanmoins apprendre dans sa méthode si chère payée.

NDLR : Les mots grossiers n’existent pas dans le vocabulaire suisse.

 

Essayez plutôt

Des géologues découvrent une source minérale naturelle de Coca-Cola dans le Parc National de Yellowstone (Etats-Unis)

Parc de Yellowstone - Etats Unis. Des géologues viennent de faire une découverte étonnante. Dans une zone sauvage, à l'abri de toute activité humaine, se cache une source minérale naturelle délivrant une eau gazeuse aromatisée ressemblant à s'y méprendre à du Coca-Cola. Le Professeur PhysaFilm et l'équipe de journalistes scientifiques de ScienceInfo se sont rendus sur place et nous ramène des images exceptionnelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *