facebook_chiens_chats_payants

Facebook : Publier des photos de chats ou de chiens sera bientôt payant

Dans un entretien donné au magazine Newsweek, le président du célèbre site communautaire Facebook – Mark Zuckerberg – s’explique longuement sur son intention de facturer aux membres la publication de photos de chats ou de chiens qui encombrent et ralentissent le fonctionnement du célèbre réseau social.

« Entendons-nous bien,  il n’est absolument pas question de remettre en cause le principe de la gratuité universelle instaurée par Facebook », déclare Mark Zuckerberg.

Et de nuancer aussitôt ses propos : « Cependant, il est de notre responsabilité et de notre devoir d’assurer et de maintenir les meilleures conditions possibles d’accès au service. Aussi, nous devons contrôler et réguler efficacement le flux et le contenu des publications pour permettre à tout un chacun de bénéficier d’un trafic optimal pour le réseau Facebook ».

Le président affirme donc sa volonté d’éradiquer les publications qui ralentissent et encombrent les databases (serveurs informatiques) du site Facebook.  « Nous avons décidé de faire la chasse aux contenus inutiles qui polluent et ralentissent le réseau. Ces publications sont parfaitement identifiées : il s’agit des photos et vidéos d’animaux domestiques que sont les chats et les chiens », déclare-t-il d’un ton déterminé.

Ce n’est un secret pour personne : les informaticiens de Facebook connaissent précisément la nature des informations publiées et partagées sur internet. Et il est vrai que les images vidéo de chats et de chiens sont énormément consommatrices de ressources et d’espace disque sur les serveurs informatiques du réseau social alors qu’elles n’intéressent en général pas grand monde, hormis ceux qui les publient.

De puissants algorithmes permettront très prochainement de détecter, pour ensuite les facturer, la présence de médias intégrant ces animaux sur le fil d’actualité des membres de Facebook. Les ingénieurs n’en sont pas à leur premier coup d’essai, ce type d’algorithme a déjà largement fait ses preuves en identifiant les photos de femmes aux seins nus publiés sur le réseau.

L’auteur du post incriminé comportant les animaux domestiques recevra alors par message privé un avertissement et aura alors le choix entre deux alternatives :

    • soit sa publication sera immédiatement supprimée,
    • soit elle sera conservée contre le paiement d’une astreinte financière.

Le tarif proposé pour les publications intégrant des animaux n’est pas encore fixé mais il sera suffisamment dissuasif pour permettre de réguler efficacement ce type de contenu et assurer la pérennité et la fluidité du réseau, précise Mark Zuckerberg.

L’annonce de cette nouvelle a bien évidemment semé l’effroi et la consternation chez les amis des félins et des canidés. Une pétition est actuellement en ligne pour demander à Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook, de « renoncer immédiatement, et sans condition, à son projet ». La pétition est accessible en cliquant sur ce lien.

 

 

Essayez plutôt

test_grossesse_tete_

Innovation : Le premier test de grossesse qui vous révèle quelle tête aura votre enfant.

Basé sur les dernières avancées de la recherche génétique, un laboratoire français vient de développer « Testet », …

5 Commentaires

  1. Ah bon ? Et les photos d’enfants vont rester gratuites ?

  2. C’est une honte ! Jamais on ne m’a réclamé le moindre centime pour publier des photos de ma chatte !

  3. Une décision qui ne va pas du tout plaire aux adeptes des photos d’animaux. Je pense que les responsables devraient chercher une solution alternative pour éviter la polémique sur le sujet.

  4. je ne vois pas en quoi les photos et vidéos de chats et chiens ralentiraient plus que les photos et vidéos de baleines, humains ou avions. Dans ce cas, facebook devrait faire payer pour la diffusion de chaque photo et chaque vidéo. Et puis que deviennent les associations de défense des animaux qui diffusent les chats et chiens à adopter, ou ceux qui ont été blessés et pour lesquels ils essaient de récolter les fonds nécessaires à leur guérison ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *